•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Le Stampede de Calgary : que le meilleur cow-boy gagne

    Un cow-boy à cheval tente de rester sur la selle avec une main.

    Le Stampede de Calgary est depuis longtemps un rendez-vous immanquable pour les cow-boys.

    Photo : Radio-Canada / Reportage de l'émission Stampede de Calgary du 23 juillet 1988

    Radio-Canada

    Avez-vous la « Stampede fever »? Du 5 au 14 juillet 2019 se tient le Stampede de Calgary, le plus important rodéo au monde. Cet événement au succès phénoménal attire des milliers de spectateurs. Le clou des festivités : les compétitions de rodéo.

    Pendant dix jours au début du mois de juillet, Calgary vit au rythme du Stampede. Le plus important festival en plein air du Canada anime la ville. Les touristes peuvent visiter des expositions agricoles, encourager des coureurs de chariot et profiter des attractions.

    Mais ce qui attire le plus grand nombre de gens depuis les débuts des festivités, ce sont les compétitions de rodéo. Pour obtenir la gloire, des générations de cow-boys ont tenté de maîtriser veaux, chevaux ou taureaux sauvages.

    Le cow-boy n’est pas seulement un aventurier et un passionné, il exerce une véritable profession. Et au Stampede de Calgary, ce sont les meilleurs qui s’affrontent.

    Hier comme aujourd’hui, c’est avant tout la fierté et l’esprit de compétition qui règne. Mais à cela, le rodéo ajoute maintenant des prix qui s’élèvent à plus d’un demi-million de dollars.

    Roger Léveillé, journaliste

    Le journaliste Roger Léveillé présente l'atmosphère effervescente du Stampede à l’émission Autostop du 9 décembre 1995.

    Autostop, 9 décembre 1995

    Avant que ce ne soient des événements organisés, le rodéo tire ses origines des petits défis amicaux entre cow-boys à l’époque du Far West.

    Au 19e siècle, les hommes achetaient du bétail dans différentes foires à travers les États-Unis et le Canada. Conduisant le nouveau cheptel, les cow-boys ont développé l'art du lasso afin de poursuivre les animaux qui tentaient de s'échapper.

    Selon Daniel David, le cow-boy professionnel n'affronte pas les autres cow-boys. « La mentalité des cow-boys, ce n’est pas une compétition entre eux autres, c’est une compétition avec l’animal ».

    À l’émission spéciale Stampede de Calgary du 23 juillet 1988, le journaliste Stéphane Paré s’entretient avec le cow-boy québécois. Il est l’un des meilleurs au pays à l'épreuve du cheval sans selle.

    Stampede de Calgary, 23 juillet 1988

    Pour faire du rodéo, Daniel David donne quelques conseils. Afin d'être en mesure d'affronter des animaux agités et lourds, il faut être en forme. Il faut aussi développer l’esprit d’entraide pour aider les autres compétiteurs. Et enfin, il est important d’avoir le soutien de sa famille.

    Car, comme le souligne Daniel David, le déplacement entre rodéos à travers le Canada et les États-Unis peut entraîner beaucoup de temps loin des siens.

    Le Stampede de Calgary réunira encore cette année des centaines de cow-boys. La lutte risque d’être chaude pour désigner le meilleur d’entre eux.

    La brève histoire du rodéo au Canada

    • Les premiers rodéos officiels voient le jour au sud des États-Unis dans les années 1880.
    • Dès 1886, une foire agricole annuelle rassemble à Calgary les éleveurs du sud de l'Alberta.
    • La tradition du Stampede commence en 1912. Cette année-là, Guy Weadick, un Américain nostalgique de l'époque du Far West, décide d'organiser un rodéo à Calgary.
    • À cause de la Première Guerre mondiale, l'événement n'est repris qu'en 1919; un Stampede de la victoire est organisé.
    • En 1923, le Stampede se fonde à la Foire agricole, la « Dominion Exhibition », de Calgary.
    Encore plus de nos archives

    Archives

    Art de vivre