•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Formation pour préposés aux bénéficiaires donnée directement en CHSLD

Une femme attend avec un fauteuil roulant, alors qu'une autre aide une patiente fictive à se lever de son lit.

Des futures préposées aux bénéficiaires s'exercent dans un centre de formation professionnelle

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les futurs préposés aux bénéficiaires de la Matanie et de la Vallée de la Matapédia pourront suivre la totalité de leur formation directement dans les CHSLD de Lac-au-Saumon et de Matane.

Un texte de Jean-François Deschênes

Les deux groupes suivront la partie théorique ensemble grâce à la visioconférence.

Cette nouvelle façon d’offrir le programme permet de combler la pénurie de main-d’œuvre dans ce domaine et de sauver la formation qui était menacée en raison du manque d’élèves, selon le directeur du Centre de formation professionnelle de la Commission scolaire des Monts-et-Marées, Alexandre Marion. On a dû fermer, faute d’inscriptions, la cohorte de Matane et l’an passé, on commençait à perdre de recrutement du côté d’Amqui aussi.

« Si on laissait les choses aller, on fermait la cohorte d’Amqui. Donc, on n’aurait personne en formation, ni dans la Matapédia, ni en Matanie, ce qui n’a pas d’allure »

— Une citation de  Alexandre Marion, directeur du Centre de formation professionnelle de la Commission scolaire des Monts-et-Marées
Le CHSLD de Matane
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le CHSLD de Matane

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Une formation unique?

Ce concept serait unique, croit Alexandre Marion, qui a dit avoir été inspiré par le déplacement forcé des élèves lors de la fermeture de la polyvalente d'Amqui cette année.

« Les impacts ont été tellement positifs sur les élèves, sur le personnel soignant, sur la clientèle, les patients, les bénéficiaires qu’on a approché le CISSS pour le faire de façon systématique. »

— Une citation de  Alexandre Marion, directeur du Centre de formation professionnelle de la Commission scolaire des Monts-et-Marées
Le Centre d'hébergement Marie-anne-ouellet de Lac-au-Saumon.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Centre d'hébergement Marie-anne-ouellet de Lac-au-Saumon

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le Programme d’assistance à la personne en établissement et à domicile est d’une durée de 840 heures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !