•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des plaques d’immatriculation personnalisées à partir du 27 juillet au Québec

Exemple d’une plaque personnalisée qui serait conforme. La plaque porte l’inscription « COCO ». Elle est installée à l’arrière d’une voiture à hayon de couleur jaune.
Les plaques d’immatriculation personnalisées seront offertes à partir du 27 juillet. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Après des années d'attente, les automobilistes québécois pourront bientôt personnaliser la plaque d'immatriculation de leur véhicule à condition, cependant, d'être prêts à payer le prix et de respecter un certain nombre de règles.

Le gouvernement Couillard a annoncé mardi que les plaques personnalisées seront offertes à compter du 27 juillet prochain.

Les personnes qui souhaitent s’en procurer une devront débourser un montant de 250 $. Des frais annuels de 34,50 $ seront exigibles pour le renouvellement.

En plus des véhicules de promenade, les motocyclettes, les cyclomoteurs (scooters), les habitations motorisées de 3000 kg ou moins, les motoneiges et les véhicules tout-terrain seront admissibles.

Critères

Pour être jugé conforme, un numéro de plaque d’immatriculation personnalisée devra être composé de lettres majuscules de l’alphabet latin, de chiffres arabes ou d’une composition des deux.

De plus, le numéro ne doit pas comporter de message ou d’expression, y compris par la lecture en sens inverse :

  • qui laisse faussement croire que le propriétaire du véhicule routier est une autorité publique ou y est lié;
  • qui exprime de l’insouciance à l’égard de la sécurité routière;
  • qui exprime une idée obscène ou scandaleuse;
  • qui promeut la perpétration d’une infraction criminelle;
  • que la loi réserve à autrui ou dont elle lui interdit l’usage.

Rentabilité

La Société de l’assurance automobile du Québec a investi un montant de 3 millions de dollars pour démarrer le projet.

Un montant annuel de 2 millions sera nécessaire pour maintenir à jour la banque des plaques personnalisées.

La SAAQ affirme que le projet sera rentable lorsque le nombre de plaque atteindra 23 000.

Se basant sur une hypothèse de 100 000 clients intéressés, la Société prévoit dégager un bénéfice de 20 millions de dollars au cours des 5 prochaines années.

Implantation retardée

L’idée de permettre aux propriétaires de véhicules de personnaliser leur plaque d’immatriculation ne date pas d’hier.

En 2014, le gouvernement du Parti québécois avait annoncé que les automobilistes pourraient se procurer une telle plaque à compter du mois de septembre 2015.

À leur arrivée au pouvoir, les libéraux avaient toutefois mis cette mesure de côté avant que le ministre des Finances, Carlos Leitao, la ramène à l’avant-plan dans le cadre du dépôt du projet de loi 150.

Avec la collaboration de Jonathan Lavoie

Transports

Société