•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 millions de plus pour les centres de tri au Québec

Les explications de Jean-Philippe Robillard
Radio-Canada

Québec débloque plus de 10 millions de dollars supplémentaires pour épauler les centres de tri qui sont touchés par la crise dans le secteur du recyclage. La province crée également un comité pour revoir le système de gestion des matières recyclables ainsi qu'une table de travail entre les centres de tri et les recycleurs.

Un texte de Jean-Philippe Robillard

Une somme de 6 millions de dollars sera mise à la disposition de l'industrie pour poursuivre la modernisation des installations des centres de tri. Un montant de 4,6 millions sera également injecté pour épauler la filière québécoise de la récupération et du recyclage.

Québec crée par ailleurs le Comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage pour revoir les fondements du système actuel de gestion des matières recyclables. Ce comité sera coprésidé par un représentant de la Fondation David Suzuki et par un employé du Centre de transfert technologique en écologie industrielle.

Aucun montant n’a été annoncé pour l’instant pour compenser les pertes des centres de tri qui s’élèvent à plusieurs millions de dollars.

Recycler plutôt qu'enfouir

Depuis l'automne, les centres de tri sont durement affectés par les restrictions imposées par la Chine sur l'importation de matières recyclables. Plusieurs d'entre eux ont même lancé un cri d'alarme afin d'éviter que des matières recyclables finissent à l'enfouissement.

Des centres de tri, particulièrement ceux qui sont moins performants, sont maintenant confrontés à des problèmes majeurs et fonctionnent à perte. Ils font face à une chute des prix des ballots de papiers et doivent trouver de nouveaux marchés pour écouler leurs matières.

En janvier, le gouvernement avait déjà annoncé un montant de 3 millions de dollars pour moderniser l'industrie. Jusqu'à l'automne dernier, les centres de tri du Québec exportaient 60 % de leurs matières récupérées, principalement vers la Chine et l’Asie.

Politique provinciale

Société