•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de clients d'Hydro-Québec privés d'électricité

Un camion noir coupé en deux par un arbre.
Les dommages les plus importants ont été constatés en Outaouais. Photo: Radio-Canada / Jérôme Bergeron
La Presse canadienne

Environ 6300 clients d'Hydro-Québec étaient toujours privés d'électricité mardi soir en raison des dégâts causés par les orages violents qui se sont abattus lundi sur l'ouest du Québec.

Au plus fort des pannes, près de 163 000 clients d'Hydro-Québec étaient sans électricité lundi soir, principalement dans les régions de l'Outaouais, des Laurentides et de Lanaudière.

Des milliers de clients ont aussi été touchés dans les régions de l'Estrie, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Mauricie et de Québec, où les vents violents ont endommagé des maisons, des véhicules et diverses infrastructures, dont des antennes, des serres et des installations électriques.

C'est cependant en Outaouais que les orages ont causé le plus de dommages. Près de 1600 foyers étaient toujours sans électricité dans la région mardi soir vers 20 h. Dans les régions de Lanaudière et des Laurentides, le nombre de clients sans électricité était respectivement d'environ 250 et 2600.

Les deux cellules orageuses qui ont balayé le sud, le centre et l'ouest du Québec lundi ont généré de fortes rafales excédant les 100 km/h, de la grêle et de fortes pluies.

Ce sont principalement des arbres brisés ou déracinés qui ont endommagé le réseau de distribution électrique, mais les puissantes rafales ont également fait des dégâts dans Lanaudière, où une douzaine de poteaux ont été littéralement cassés en deux par la force des vents sur la route 341, près de chemin du Ruisseau Saint-Georges Sud, à Saint-Esprit.

« Ce sont quand même des circonstances exceptionnelles. [On rapporte] des rafales atteignant près de 140 km/h, donc évidemment il y a un impact », a indiqué Lynn St-Laurent, porte-parole d'Hydro-Québec.

Des poteaux couchés sur la route.Onze poteaux en tout ont été cassés par les vents violents lundi sur la route 341, à Saint-Esprit, dans Lanaudière. Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Au moins 300 équipes d'Hydro-Québec étaient déployées mardi matin, malgré la chaleur intense, dans les secteurs touchés par les orages pour réparer les lignes endommagées, selon Mme St-Laurent.

Bien que la demande en électricité soit élevée au Québec lors des canicules, en raison du recours massif à la climatisation, elle ne s'approche pas de la demande hivernale pour le chauffage, qui demeure la plus importante. Selon la porte-parole d'Hydro-Québec, lors des pics de consommation hivernaux, la demande d'électricité excède les 37 000 mégawatts, alors qu'en période de canicule elle n'est que d'environ 20 000 mégawatts.

Encore de la chaleur en vue

Pendant ce temps, la vague de chaleur intense persiste en Ontario, au Québec et dans les provinces de l'Atlantique, faisant augmenter les risques de formation de nouvelles cellules orageuses.

Selon Environnement Canada, « une masse d'air très chaud et humide s'est installée sur les Maritimes » pour les prochains jours.

Ainsi, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard devraient voir le temps humide se poursuivre jusqu'à jeudi. Les températures devraient retrouver les valeurs saisonnières pour la fin de semaine.

Au Québec, « la vague de chaleur persistera au moins jusqu'à vendredi », selon Environnement Canada.

Conditions météorologiques

Société