•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Record battu au Demi-marathon de Sherbrooke

Record battu au Demi-marathon de Sherbrooke
Radio-Canada

C'est mission accomplie pour Sébastien Roulier. L'ultra-marathonien sherbrookois a battu un record en terminant le Demi-marathon de Sherbrooke en 1 h 35, tout en poussant un adulte dans un fauteuil roulant adapté pour la course. Le record à battre était de 1 h 43.

« Les petites côtes à Sherbrooke, ça paraît beaucoup avec un fauteuil et il y en a pas mal », a-t-il raconté en riant, au fil d'arrivée. En entrant dans le parc Jacques-Cartier pour le dernier droit, il savait qu'il n'allait pas atteindre son objectif, qui était de 1 h 30. Mais avec seulement cinq minutes de plus au compteur, celui qui est aussi pédiatre et père de trois enfants était bien content du résultat. « C'est réussi! », a-t-il assuré, sourire aux lèvres.

La prochaine étape sera de faire homologuer son temps record auprès des World Guiness Record. « Je vais envoyer les preuves qu'on a ici. Si ça ne marche pas, je vais me réessayer dans un autre demi-marathon », soutient-il.

La prochaine étape pour lui est de battre le record sur marathon, qui est de 3 h 35. « C''est prochainement que je prévois faire ça, à Magog et à Québec ». Aura-t-il le même passager. Samuel Camirand? 

« Mon but c'est d'en faire profiter le plus de monde possible des gens comme Samuel, pour qui la course c'est vraiment important. Il n'y a pas beaucoup de gens qui feraient ça, de se laisser pousser pendant 1 heure. Mais Samuel c'est un batailleur, quelqu'un qui aime les défis », affirme Sébastien Roulier.

« C'était l'fun! On dépassait plein de monde, super vite! », témoigne le principal intéressé, qui doit vivre avec une maladie neuromusculaire.

Bilan positif

Plus de 700 personnes ont pris part au Demi-marathon de Sherbrooke, samedi matin. Une course de 5 kilomètres a aussi eu lieu en fin d'avant-midi.

Les conseils de sécurité donnés à la centaine de participants ont été respectés à la lettre. Même si la chaleur était de la partie, aucun ennui de santé majeur n'a été rapporté. « C'est le bilan le plus positif au niveau médical depuis sept ans, explique l'un des organisateurs, Nicolas Taillefer. On a assez fait peur aux participants avec la chaleur qu'il allait y avoir aujourd'hui. Ça a été payant. »

Pour éviter les grandes chaleurs et pour permettre à plus d'enfants de participer à la course, l'organisation du Demi-marathon de Sherbrooke envisage de tenir l'événement plusieurs semaines plus tôt l'an prochain.

Estrie

Course