•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien obtient Joel Armia des Jets de Winnipeg

MONTREAL, QC - APRIL 03:  Joel Armia des Jets de Winnipeg patine dans un match contre le Canadien, le 3 avril 2018 au Centre Bell de Montréal.

Joel Armia dans un match des Jets de Winnipeg contre le Canadien de Montréal

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À quelques heures de l'ouverture du marché des joueurs autonomes, le Canadien a acquis l'attaquant Joel Armia, le gardien Steve Mason, ainsi qu'un choix de septième tour au repêchage de 2019 et un choix de quatrième tour en 2020 des Jets de Winnipeg, contre le défenseur Simon Bourque.

Choix de 1er tour, 16e au total, des Sabres de Buffalo en 2011, Joel Armia a réussi l'an dernier sa meilleure saison dans la Ligue nationale avec 12 buts, 17 passes et 29 points en 79 rencontres.

En 180 matchs dans la LNH, l'ailier droit finlandais de 25 ans a amassé 58 points, dont 26 buts.

Il est originaire de Pori, en Finlande, la même ville que le plus récent premier choix du Canadien, Jesperi Kotkaniemi.

Par cet échange, le Canadien vient soulager les Jets du salaire de 4,1 M$ de Mason. Mason a été placé au ballottage inconditionnel à midi samedi, avec l'intention de racheter son contrat. Son salaire aura dans ce cas un impact de 1,36 M$ sur la masse salariale du Canadien.

Le gardien ontarien de 30 ans, gagnant du trophée Calder, en 2009, à sa première saison avec les Blue Jackets de Columbus, a disputé 13 matchs avec les Jets la saison dernière, présentant une fiche de 5-6-1, une moyenne de buts alloués de 3,24 et un pourcentage d'arrêts de ,906.

Simon Bourque, quant à lui, avait été un choix de sixième tour des Glorieux en 2015. Il n'a pas encore joué un match dans la Ligue nationale.

Le jeune homme qui participait au camp de développement du Canadien depuis jeudi a avoué être déçu, mais prend l'échange avec philosophie.

Entrevue avec Simon Bourque

« C’est sûr que c’est difficile. Un petit gars du coin comme ça. Mais avec un peu de recul, c’est une occasion. Dans le monde du hockey, on recherche les occasions, donc je suis extrêmement content d’avoir cette chance-là. », a raconté le jeune défenseur qui a évolué chez le Rocket de Laval l'an dernier. « Peut-être que l’an passé, [...] je n’ai pas eu cette occasion de montrer tout ce que j’étais capable de faire; donc, de m’en aller à Winnipeg, pour moi, c’est une page blanche. C’est une chance de montrer ce que je suis vraiment capable de faire. »

« C’était un rêve pour moi de faire partie de l’organisation du Canadien. Je suis très honoré d’avoir eu la chance de le faire pour une courte période. Ça a été un passage super le fun. J’ai rencontré beaucoup de bonnes personnes, puis je vais m’en rappeler toute ma vie », a conclu celui qui a évolué chez l'Océanic de Rimouski et les Sea Dogs de Saint-Jean dans la LHJMQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !