•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille de Jordan Lafond est déçue des conclusions de l'enquête

Deux femmes autochtones sont devant la Cour du Banc de la Reine et parlent au micro des journalistes.

La grand-mère de Jordan Lafond, Grace Lafond-Barr espérait que le jury recommande que la Saskatchewan ait un groupe de tierce partie pour mener des enquêtes indépendantes.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au terme de l'enquête publique sur la mort de Jordan Lafond, qui s’est tenue toute la semaine à la Cour du banc de la reine de Saskatoon, le jury a conclu que la mort de l’Autochtone de 21 ans était accidentelle et causée par un traumatisme contondant.

Le jury de l'enquête a axé ses recommandations sur la sensibilisation du public concernant l’entreposage non sécuritaire des armes à feu.

Jordan Lafond est mort alors qu'il était détenu par la police après une course-poursuite en octobre 2016 à Saskatoon.

Jordan Lafond était à bord d’un camion volé qui transportait au moins une arme à feu. Le véhicule a percuté la clôture d’une école avant l'arrestation du jeune homme.

Une petite fille en robe verte, devant le palais de justince, s'appuie sur la rembarde de l'escalier extérieur.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Brailee, la fille de Jordan Lafond, âgée de quatre ans, joue devant le tribunal, vendredi.

Photo : CBC

Le jury, majoritairement autochtone et composé de cinq femmes et d'un homme, a appris cette semaine que Jordan Lafond avait été victime d’un traumatisme crânien, mais le médecin légiste en chef de la province, le Dr Shaun Ladham, a déclaré qu’il n’avait pas pu confirmer la cause exacte du traumatisme.

Lors des témoignages, les jurés ont entendu que l'impact de l'accident a probablement été un facteur important du décès.

Mais un policier a témoigné avoir asséné trois à quatre coups à la tête de Jordan Lafond parce qu'il croyait que celui-ci résistait à son arrestation.

Le jeune autochtone, un bébé dans les bras, sourit à la caméra.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jordan Lafond, 21 ans, est mort alors qu'il était sous la supervision du service de police de Saskatoon.

Photo : Charmaine Dreaver

Deux recommandations

Les recommandations du jury misent sur l'éducation et les pénalités liées à l’entreposage non sécuritaire des armes à feu.

  • La première recommandation, adressée à la province et à la Ville de Saskatoon, préconise une campagne de sensibilisation du public sur l'entreposage sécuritaire des armes à feu.
  • La seconde recommande au ministère de la Justice d’imposer des sanctions plus sévères aux personnes qui n’entreposent pas leurs armes à feu de manière sécuritaire.

Déception de la famille

La grand-mère de Lafond espérait que le jury recommande que la Saskatchewan ait un groupe de tierces parties pour mener des enquêtes indépendantes.

« Je ne suis pas contente de l’issue de l’enquête », a déclaré la mère de Jordan Lafond, Charmaine Dreaver.

«  »

— Une citation de  Charmaine Dreaver, mère de Jordan Lafond

Grace Lafond-Barr, la grand-mère de Jordan Lafond, aurait souhaité que le jury recommande qu’un service de police ne puisse pas enquêter sur ses propres policiers.

L'avocat de la famille, Chris Murphy, dénonce le fait que les policiers impliqués dans l'incident ont fait l'objet d'une enquête menée par leurs pairs plutôt qu'un organisme extérieur.

«  »

— Une citation de  Grace Lafond-Barr, grand-mère de Jordan Lafond

Le fait que deux policiers aient admis avoir regardé des séquences vidéo de l'incident avant d'être interrogés par les enquêteurs est également préoccupant pour la famille, a ajouté Chris Murphy.

L'avocat a dit qu'il prévoyait rencontrer le chef de police de Saskatoon, Troy Cooper, pour faire part de ces préoccupations.

Avec les informations de Guy Quenneville, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...