•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel appareil fabriqué à Regina pour les quadriplégiques de la Saskatchewan

En femme quadriplégique regarde son ordinateur en souriant, un appareil ovale, monté sur un pied articulé et avec un embout se trouve proche de sa bouche.

Le LipSync a changé la vie de Marlene Corrin, en lui permettant d'accéder en toute autonomie à internet.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le LipSync permet de contrôler un ordinateur avec la bouche seulement, en inspirant, expirant et en poussant un petit embout de plastique. Cet appareil révolutionnaire, fabriqué à Regina, aide les personnes handicapées à garder un lien avec leurs proches.

Les yeux de Marlene Corrin brillent d’émotion quand elle se souvient de sa première utilisation du LipSync.

«  »

— Une citation de  Marlene Corrin, quadriplégique utilisatrice de LipSync

Marlene Corrin a perdu l'usage de ses membres à cause de la sclérose en plaques, une maladie dégénérative qui advient lorsque le système immunitaire s’en prend au système nerveux central. Aujourd’hui confinée dans un fauteuil roulant, cette femme de 56 ans, à l'humour bien aiguisé, raconte avec joie comment le LipSync a changé sa vie quotidienne.

«  »

— Une citation de  Marlene Corrin, quadriplégique utilisatrice de LipSync

Marlene Corrin peut ainsi en toute autonomie appeler les membres de sa famille, rencontrer des gens sur les réseaux sociaux, se tenir au courant des actualités, visionner des films... et ainsi maintenir un contact avec l'extérieur de la maison de soins intensifs où elle habite. À présent, elle n’appelle les infirmières que pour allumer ou éteindre son ordinateur.

«  »

— Une citation de  Marlene Corrin, quadriplégique utilisatrice de LipSync

Cette ancienne propriétaire de restaurant évoque avec éloges et gratitude les employés de la société Neil Squire, qui lui a gratuitement fourni le LipSync et lui a appris à s’en servir.

Une aventure canadienne et réginoise

À Regina, les LipSync sont assemblés par une armée de bénévoles répondant à l’appel de la succursale locale de la société britanno-colombienne Neil Squire.

«  »

— Une citation de  Nikki Langdon, directrice régionale, société Neil Squire

Il y a seulement quatre utilisateurs de LipSync en Saskatchewan actuellement, mais au moins 40 bénéficiaires attendent d'en recevoir un, selon la directrice régionale de la société, Nikki Langdon.

Un atelier a été organisé le jeudi 28 juin pour combler ce manque. Plus d’une vingtaine de bénévoles s’y sont rendus pour assembler les composants électroniques du LipSync dans une coque spéciale, créée grâce à une imprimante 3D. Le logiciel utilisé pour faire fonctionner cet outil, adapté à tout appareil utilisant le système Android, est disponible gratuitement sur Internet.

La société Neil Squire dispose de trois bureaux au Canada. Elle aide les personnes handicapées à aménager leur environnement et leur fournit des solutions sur mesure pour qu'elles soient le plus autonomes possible dans leur vie quotidienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...