•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jennie Carignan d'Asbestos devient la militaire la plus haut gradée du Québec

La brigadier général Jennie Carignan

La brigadier général Jennie Carignan

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La brigadier général Jennie Carignan est devenue jeudi la première femme des Forces armées canadiennes à assumer le commandement de la 2e division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est). Elle devient, en résumé, la militaire la plus haut gradée du Québec.

« Je me sens vraiment très honorée et privilégiée », a réagi la militaire originaire d’Asbestos, en entrevue à Écoutez l’Estrie. Devant elle, les défis sont nombreux. « Nous sommes en période de haute disponibilité cette année jusqu’à l’été 2019, résume-t-elle.

Tous les déploiements en Lettonie, en Ukraine, en Irak, au Moyen-Orient et en Afrique, c’est nous qui s’occupons de tout ça. Ce sera de s’assurer que les troupes maintiennent leur niveau de préparation nécessaire pour ces déploiements.

Jennie Carignan, brigadier général

Un duo estrien

Rien cependant pour faire peur à la militaire d’expérience. C’est justement cet appétit pour les défis qui l’a menée, plus jeune, vers l’armée.

« Je cherchais quelque chose qui était valable et qui représentait peut-être quelque chose d’un peu plus grand que moi. Je m’ennuyais un peu, j’étais au Cégep de Sherbrooke, je me cherchais quelque chose de plus difficile à faire », raconte-t-elle.

Étape par étape, elle est arrivée là où elle est aujourd’hui. « C’est vraiment arrivé comme ça, une chose à la fois et, à un moment, c’est notre tour! » D’un souffle, elle ajoute cependant qu'il est important de rester « intègre et fidèle à soi-même ».

Au Canada, les femmes ne représentent que 2,4 % des effectifs.

« Moi je dirais que la chose contre laquelle je me suis battue le plus souvent, c’est contre les perceptions. La perception que les femmes ne sont pas à leur place, mais les choses ont bien changé », nuance-t-elle.

À ses côtés pour son nouveau défi, elle aura d’ailleurs comme adjointe la Magogoise d’origine, Josée Robidoux. « Ça, c’est très spécial aussi d’avoir Josée comme commandante adjointe », admet-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Société