•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fuite d’eau difficile à localiser à Matane

Des inspecteurs vérifient chaque propriété

Des inspecteurs vérifient chaque propriété

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Matane recherche toujours l'origine de la fuite qui menace les réserves d'eau dans le secteur de Petit-Matane.

Un texte de Joane Bérubé

Les équipes de la Ville, qui ont été augmentées, tentent depuis mercredi de trouver la fuite. Ils ont agrandi leur périmètre de recherche vendredi.

Le directeur des communications à la Ville de Matane, Robert Pelletier, précise que les investigations s’étendent maintenant sur un territoire d'environ 5 km et va du secteur de Petit-Matane jusqu’à l’ancienne école Marie-Guyart en passant par la rue Jacques-Cartier.

Afin d’éviter une pénurie d’eau potable, la pompe de surpression d’eau sera en arrêt dans le secteur de 23 h à 6 h, jusqu'à ce que la situation soit revenue à la normale.

La Ville demande toujours aux usagers du réseau d'aqueduc de Petit-Matane, ainsi qu'à une partie des résidents de l'avenue du Phare Est, de réduire leur consommation d'eau au minimum jusqu'à avis contraire.

Réservoir d'eau du secteur Petit-MataneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Réservoir d'eau du secteur Petit-Matane

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

L’appel à réduire la consommation d’eau a été entendu par la population, selon le porte-parole de la Ville, et le réservoir se remplit bien durant la journée. Selon M. Pelletier, il reste à atteindre une amélioration en soirée. Des inspecteurs continueront donc de patrouiller dans le secteur afin de voir au respect de l’interdiction d’arrosage et de lavage des voitures.

La Ville demande aux citoyens de l’aviser si l’eau de leur robinet leur apparaît suspecte ou s’ils observent une accumulation d’eau inhabituelle sur un terrain. « Cela pourrait nous donner des indices intéressants », indique M. Pelletier.

Même si elle s’y prépare la Ville, n’envisage pas d’interruption complète pour le moment. La situation est maîtrisée, assure le directeur des communications de la Ville et il y a encore des réserves pour quelques jours.

Une nouvelle analyse du réseau sera effectuée au cours du week-end.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !