•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan a l'un des taux les plus élevés de crimes violents commis avec des armes à feu

Une carabine.

Regina a le taux le plus élevé de crimes violents par armes à feu des régions métropolitaines du pays.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un rapport de Statistique Canada révèle que la Saskatchewan a enregistré le plus haut taux de crimes violents par armes à feu de l'ensemble des provinces du Canada en 2016.

La Saskatchewan comptait 56 victimes de violence armée pour 100 000 personnes en 2016. Elle était suivie par le Manitoba, qui a recensé 48 victimes pour le même nombre d'habitants. L'Île-du-Prince-Édouard présente le taux le plus bas avec 10 victimes pour 100 000 habitants, la même année.

Les crimes violents commis avec une arme à feu ont augmenté de 83 % entre 2013 et 2016 en Saskatchewan.

Ce sont toutefois les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut qui détiennent les plus hauts taux au pays.

Malgré cette augmentation, les crimes liés aux armes à feu représentent une petite partie de la violence signalée à la police.

Regina et Saskatoon dans le top 10

Regina possède le taux de crimes commis avec des armes à feu le plus élevé par habitant parmi les grandes villes canadiennes, avec 59 victimes pour 100 000 habitants.

Comparativement à 2013, le taux de crimes violents commis par armes à feu a plus que doublé à Regina (en hausse de 131 %, passant de 26 crimes pour 100 000 habitants en 2013 à 59 pour 100 000 en 2016), peut-on lire dans le rapport.

En 2016, il y a eu un peu plus de 116 000 victimes de crimes violents à l'échelle du Canada, selon le rapport. Environ 1 % (1500 victimes) étaient attribuables à une arme à feu.

La Saskatchewan a presque doublé le nombre de crimes commis avec une carabine ou un fusil de chasse par rapport au Manitoba. En Saskatchewan, ces armes ont été utilisées pour 19 victimes sur 100 000, alors qu'au Manitoba, il s'agissait de 10 victimes pour 100 000 habitants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...