•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Non, vous ne perdrez pas automatiquement votre permis si vous utilisez votre cellulaire au volant

Il y a une image d'une femme au volant avec un téléphone mobile. Le texte affirme que toute personne prise en flagrant délit perdra son permis automatiquement pendant trois jours.

La fausse information qui circule.

Photo : Capture d'écran Facebook

Jeff Yates

CHRONIQUE - Il est vrai que le gouvernement du Québec sévit contre les chauffeurs qui utilisent le cellulaire au volant d'une auto. Par contre, une très populaire image affirme qu'on perdra automatiquement son permis de conduire si on se fait prendre. C'est faux.

La publication Facebook qui suit a été partagée près de 49 000 fois en quelques jours seulement.

On affirme qu'une nouvelle loi impose de sévères amendes pour ceux qui seraient pris à utiliser un téléphone mobile au volant. « Suspension immédiate du permis pour trois jours dès la première offense. Et l'amende sera de 300 $ à 600 $ », lit-on. L'auteur ajoute que le chauffeur fautif recevra aussi cinq points d'inaptitude.

Il est vrai que de nouvelles dispositions du Code de la sécurité routière concernant l'usage du téléphone cellulaire au volant entreront en vigueur le 1er juillet. Mais l'image qui circule contient une grosse erreur.

Le permis sera suspendu pour trois jours dès la première... récidive (et non la « première offense »), dans les deux années qui suivent la première infraction. Vous pouvez consulter les nouvelles dispositions ici (Nouvelle fenêtre).

Pour une première infraction, l'amende variera en effet entre 300 $ et 600 $, et le chauffeur recevra cinq points d'inaptitude. D'ailleurs, le permis du chauffeur sera suspendu 3 jours à la première récidive, 7 jours à la deuxième récidive et 30 jours à la troisième récidive, toujours sur une période de deux ans suivant la première infraction.

Peu importe, il vaudrait mieux tout simplement ne pas utiliser de cellulaire au volant... et ne pas se fier à Facebook pour obtenir des conseils juridiques.

Fausses nouvelles

Société