•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC arrête un adolescent en lien avec l'incendie de l'église de Bas-Caraquet

La lueur des flammes éclaire l'intérieur de l'église en ruine.
Tout a brûlé à l'intérieur de l'église. Photo: Facebook/Yvon Cormier
Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) annonce avoir arrêté un adolescent de 14 ans relativement à l'incendie qui a détruit l'église Saint-Paul de Bas-Caraquet.

Le jeune habite Évangéline, près de Caraquet. Il a été arrêté le 28 juin, puis libéré avec promesse de comparaître devant le tribunal de la jeunesse à Caraquet le 28 août à 13 h 30. Des accusations devraient être portées contre lui d'ici là.

Des informations reçues du public ont mis les enquêteurs sur la piste du suspect, selon le sergent Stéphane Blanchard, du district du Nord-Est de la GRC. On avait dès le début reçu l’information qu’il y avait possiblement une personne impliquée. On a suivi ces pistes-là et, cette semaine, on a reçu d’autres renseignements qu’on a pu confirmer et qui ont mené à l’arrestation. 

L'enquête se poursuit, précise-t-il, mais il n'y a pas d'autre suspect en vue pour le moment.

L'église de Bas-Caraquet a brûlé au petit matin, le 25 juin. Un incendie s'y était déclaré la veille, mais les pompiers croyaient l'avoir éteint lorsqu'ils ont quitté les lieux, vers 23 h dimanche soir.

Les pompiers au travail s'affairent à monter sur le toit de l'église. Les pompiers croyaient avoir éteint l'incendie dimanche, mais il a repris la nuit suivante. Photo : Radio-Canada / René Landry

Les enquêteurs avaient déjà interrogé une personne lundi au sujet de l'incendie, mais n'avaient alors effectué aucune arrestation.

Le prévôt enquête toujours

Le prévôt provincial des incendies mène également une enquête. Il prévoit déposer ses conclusions d'ici deux semaines sur les causes du sinistre et sur ce qui peut être fait pour prévenir pareils incendies à l'avenir.

La perte de l'église de Bas-Caraquet a semé la consternation chez les paroissiens qui avaient mené une campagne, ces dernières années, pour la restaurer. Près de 800 000 $ venaient d'ailleurs d'être investis dans les murs de l'édifice.

Le diocèse de Bathurst a annoncé la démolition des murs restés debout et la construction d'une nouvelle église, plus petite. En attendant, les messes dominicales se tiendront à l'école de Bas-Caraquet.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers