•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie à Labrieville : 40 pompiers du Nouveau-Brunswick en renfort

Des flammes s'élèvent au dessus d'une rangée d'arbres dans le secteur de Labrieville.

Un incendie de forêt à Labrieville, en 2018, au QUébec.

Photo : SOPFEU

Radio-Canada

Une quarantaine de pompiers forestiers se rendent à Baie-Comeau, vendredi, pour prêter main-forte aux équipes qui tentent actuellement de contenir l'incendie de forêt dans le secteur de Labrieville.

Un texte de François Robert et de Laurence Royer

Mercredi, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) avait également dépêché des renforts de Maniwaki et de Roberval sur les lieux. Une douzaine d’équipes ont été déployées pour combattre l’incendie et chacune d'elles comporte généralement quatre personnes au sol, tandis que des avions-citernes les assistent du haut des airs.

Ces renforts de l'extérieur de la province portent à 108 le nombre de pompiers qui tentent de contenir les flammes.

L'incendie continue de prendre de l'ampleur. La superficie consumée est maintenant estimée à 5694 hectares, ce qui correspond à la moitié de la taille de L'Isle-Verte.

« Aujourd’hui, on s’attend encore à des conditions météo sèches avec du vent », mentionne Isabelle Gariépy, agente à la prévention et à l’information pour la SOPFEU.

L'incendie de forêt à Labrieville

L'incendie de forêt à Labrieville

Photo : SOPFEU

Isabelle Gariépy rappelle que la situation sur le terrain demeure difficile pour les pompiers qui combattent l'incendie au sol.

Nous devons encore travailler à l’arrière du feu. À l’avant du feu actuellement, il y a beaucoup d’intensité, c’est difficile, voire impossible de travailler dans ces secteurs-là.

Isabelle Gariépy, agente à la prévention et à l’information pour la SOPFEU

Lignes électriques menacées

La conseillère en communications pour Hydro-Québec, Cathy Hamel, affirme que les centrales Bersimis 1 et 2 ne sont pas menacées par l'incendie. Des lignes de transport et de distribution d'électricité pourraient être touchées. Ces infrastructures sont toutefois à l'abri, pour l'instant, en raison du changement de direction des vents, selon Hydro-Québec.

Quoi qu'il arrive, Cathy Hamel soutient que l'alimentation en électricité dans la région ne devrait pas être compromise.

Autres incendies sur la Côte-Nord

Deux autres incendies, de moindre ampleur, sont aussi combattus par la SOPFEU sur la Côte-Nord.

Le premier sévit dans le nord de la MRC de Sept-Rivières. Il est contenu et la superficie brûlée jusqu’ici est estimée par la SOPFEU à 22,4 hectares.

L'autre s’est déclaré récemment et se trouve dans la MRC de Caniapiscau. La superficie brûlée jusqu’à maintenant est d'environ 1695 hectares.

Côte-Nord

Feux de forêt