•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Terrains en gazon synthétique : le milieu de soccer à l'affût

Plan rapproché du gazon synthétique

Le terrain en gazon synthétique du complexe sportif Alphonse-Desjardins

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les intervenants du milieu du soccer de Trois-Rivières ont à l'oeil les matériaux utilisés dans la fabrication des terrains synthétiques. Comme à Montréal, la direction régionale de la santé publique n'émet aucune mise en garde contre ces installations, mais derrières les lignes de but, parents et entraîneurs sont sensibles aux risques.

La présence de granulats faits à partir de pneus recyclés et broyés puis épandus sur les terrains synthétiques inquiète des membres de la communauté scientifique, qui montrent du doigt la présence d’agents cancérigènes dans ces billes de caoutchouc.

Trois-Rivières compte cinq terrains de sport synthétiques où s’entraînent des athlètes de tous âges.

Terrains de soccer synthétiques à Trois-Rivières :

  • Complexe sportif Alphonse Desjardins;
  • École secondaire des Pionniers;
  • Cégep de Trois-Rivières;
  • Parc Martin-Bergeron;
  • Séminaire Saint-Joseph.

L’entraîneur au Club de soccer de Trois-Rivières Pierre-Olivier Champagne le constate : les jeunes joueurs sont en contact direct avec les billes noires.

Après une séance, c’est très normal de voir les jeunes avec les mains sales, le visage sale.

Pierre-Olivier Champagne, entraîneur, Club de soccer de Trois-Rivières

S’il se dit sensible aux risques que pourraient poser ces matériaux, l’adjoint technique au Club de soccer de Trois-Rivières, Eduardo Freiberger, souligne que les équipes sportives ne peuvent pas toujours choisir de jouer sur des terrains naturels.

« Ça nous interpelle. On est toujours inquiets pour la santé de nos jeunes, assure-t-il. Par contre, on n’a pas vraiment l’autonomie pour prendre les mesures adéquates parce que nous recevons les services de la Ville. »

Une main dont les bouts des doigts sont noirs est posée sur un gazon synthétiqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les terrains en gazon synthétique laissent souvent des traces noires sur la peau des joueurs.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Selon lui, les possibles risques que comportent ces matériaux alimentent parfois les discussions des parents et des entraîneurs, même si ce n’est pas une préoccupation quotidienne.

À la Ville et au Cégep de Trois-Rivières ainsi qu’à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, on dit attendre les directives de la santé publique qui, pour l'instant, affirme que les surfaces synthétiques ne représentent aucun risque pour la santé.

Au Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières, la direction se dit très préoccupée et compte suivre de près la sortie du rapport de l'étude qui est en cours présentement.

Selon le reportage de Marie-Pier Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Soccer