•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 60 ans, une première émission en direct de l’Atlantique au Pacifique

    Ouverture de l'émission montrant les animateurs dos à dos, parlant à la caméra devant une grande carte du Canada.
    Ouverture de l'émission spéciale bilingue « A Memo to Champlain/Si Champlain vivait », le 1er juillet 1958 Photo: Radio-Canada
    Radio-Canada

    Le 1er juillet 1958, la fête du Canada est soulignée en grand par Radio-Canada. On inaugure officiellement le réseau micro-ondes de la télévision canadienne qui relie désormais Victoria, en Colombie-Britannique, à Sydney, en Nouvelle-Écosse. Une émission spéciale bilingue est diffusée pour l'occasion, devenant la première émission vue simultanément d'un océan à l'autre.

    Le réseau hertzien transcanadien devient ainsi le plus imposant du monde avec une longueur de près de 4000 milles et plus d’une centaine de relais qui permettent la retransmission des émissions de l’Atlantique au Pacifique.

    L’événement est alors comparé à la construction du premier chemin de fer canadien, symbole d’unité et de progrès au pays.

    A Memo to Champlain/Si Champlain vivait, 1er juillet 1958

    L'émission spéciale A Memo to Champlain/Si Champlain vivait marque le coup. Elle est diffusée en direct d’un océan à l’autre le 1er juillet 1958. Cette coproduction entre CBC et Radio-Canada a aussi la particularité d’être bilingue. Un défi relevé avec humour par les animateurs René Lévesque et Joyce Davidson, comme le montrent les premières minutes de l'émission.

    « Aujourd’hui, c’est la première émission transcontinentale de la télévision canadienne d’un océan à l’autre. Et pour que ce soit vraiment national, pour que tout le monde ait l’impression d’y prendre part, il faut évidemment que les deux langues soient là », explique René Lévesque.

    Couverture de la revue La Semaine à Radio-Canada avec une illustration de Samuel de Champlain et quelques informations sur les émissions spéciales à la télévision et à la radio.Agrandir l’imageLa revue La Semaine à Radio-Canada du 28 juin 1958 consacre un dossier à la programmation spéciale pour l'inauguration du réseau micro-ondes transcontinental. Photo : Radio-Canada

    L’émission spéciale prend la forme d’un compte rendu envoyé à Samuel de Champlain lui présentant un portrait du Canada 350 ans après son arrivée en Nouvelle-France.

    Durant l’heure et demie de l’émission, les animateurs s'entretiennent avec des citoyens canadiens de toutes les provinces et de tous les milieux qui brossent un tableau de leur coin de pays. Une quarantaine de caméras sont aussi déployées pour offrir aux téléspectateurs une vue à vol d’oiseau du panorama canadien.

    Si le Canada fête son 91e anniversaire, la ville de Québec souligne pour sa part son 350e anniversaire de fondation.

    A Memo to Champlain/Si Champlain vivait, 1er juillet 1958

    Ce second extrait montre l’ampleur des célébrations dans la Vieille Capitale où se déroule un grand défilé historique.

    L’entretien de M. Albert Rioux, citoyen de la ville de Québec, avec l’animateur René Lévesque nous donne pour sa part un aperçu des risques d’une émission en direct!

    N’empêche, au cours de cette période, chaque événement d'envergure fournira l’occasion à la télévision de Radio-Canada de repousser ses limites.

    Un an plus tard, le réseau hertzien sera prolongé jusqu’à Terre-Neuve. Puis, en 1972, le Canada deviendra le premier pays du monde à utiliser un satellite stationnaire (Anik) afin de diffuser ses émissions dans le Grand Nord.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Arts