•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook pourrait vous enregistrer à votre insu

Des silhouettes de personnes qui utilisent des téléphones intelligents sont visibles devant un grand écran qui affiche le logo de Facebook.

Facebook assure que cette technologie ne sera jamais utilisée.

Photo : Reuters / Dado Ruvic

Radio-Canada

Facebook a beau répéter qu'il ne vous espionne pas, le réseau social a tout de même déposé une demande de brevet (Nouvelle fenêtre) pour le faire. Cela pourrait lui permettre d'enregistrer vos conversations à votre insu lorsque votre téléphone détecte des messages secrets dans des publicités vidéo. Une technologie qui ne sera jamais utilisée, assure Facebook.

Les messages secrets en question seraient en réalité des signaux sonores inaudibles pour l’oreille humaine, mais pas pour le microphone d’un téléphone intelligent. Ces signaux déclencheraient un enregistrement, qui servirait ensuite à déterminer la réaction du spectateur face à différentes publicités.

Le système serait en mesure d’identifier les personnes dans l’enregistrement.

L’objectif de Facebook serait d’ajuster son offre publicitaire en fonction des publicités qui intéressent le plus ses utilisateurs. L’invention du réseau social pourrait aussi permettre aux annonceurs de mesurer leur audience avec plus de précision.

Interrogé par Mashable, le vice-président et directeur juridique adjoint de Facebook Allen Lo a affirmé que son entreprise n’avait pas l’intention d’utiliser la technologie décrite dans la demande de brevet.

« La technologie dans ce brevet n’a été incluse dans aucun de nos produits et ne le sera jamais, a expliqué M. Lo au site américain. Demander un brevet pour prévenir les agressions provenant d’autres entreprises est une pratique courante. Pour cette raison, les brevets ont tendance à se concentrer sur des technologies futuristes, souvent de nature spéculative, qui pourraient être commercialisées par d’autres entreprises. »

Avec les informations de Mashable, et Engadget

Intelligence artificielle

Techno