•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une politique sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre pour les écoles de Richmond

Deux femmes s'enlacent. L'une d'entre elle tient dans ses mains un drapeau arc-en-ciel.

Des partisans de l'approche SOGI 123 célèbrent l'adoption du programme par la Commission scolaire de Richmond.

Photo : CBC / Gian-Paola Mendoza

Radio-Canada

La Commission scolaire de Richmond, en Colombie-Britannique, a voté mercredi soir pour l'adoption du programme SOGI 123 dans ses écoles. Ce code de conduite vise à favoriser l'intégration et la sécurité de tous les élèves, quels que soient leur orientation sexuelle et le genre auquel ils s'identifient.

Des centaines de parents, d’élèves et de professeurs se sont présentés au gymnase de l’École secondaire J. N. Burnett pour donner leur avis sur le programme avant la tenue du vote.

Nous avons besoin de ça tout de suite. Nous avons vraiment besoin de cette politique. Avant, les problèmes étaient signalés, mais rien ne changeait.

Une citation de Leichelle Young, élève de 12e année

L'approche SOGI 123 prévoit une révision des politiques de prévention du harcèlement et de l’intimidation. Les écoles qui adoptent le programme doivent aussi s’assurer d’offrir un environnement d’apprentissage inclusif et d’intégrer des exemples de diversité sexuelle et de genre dans les cours.

Opposition au programme

Avant le début de la rencontre, des opposants au programme ont manifesté devant l’école, qualifiant la politique « d’endoctrinement ».

Des douzaines de personnes qui s’étaient exprimées contre SOGI 123 ont quitté le gymnase avant le vote final, qui a eu lieu après minuit.

Une vingtaine de personnes avec des pancartes où on peut lire Stop SOGI 123, Parents have rights, Don't mess with our children.

Des résidents de Richmond ont manifesté contre le programme SOGI 123, qui vise à rendre les écoles inclusives et sécuritaires pour les élèves de toutes les orientations sexuelles et identités de genre.

Photo : CBC / Meera Bains

Le conseil d’administration de la Commission scolaire a finalement adopté la politique, six membres ayant voté pour celle-ci contre un seul qui s’y est opposé.

L’opposition au programme serait causée par une mauvaise compréhension de l’approche proposée, selon Eric Young, l'un des membres du conseil d’administration.

« Nous allons devoir tendre la main ­[aux parents qui s’y opposent], dit-il. Notre organisation est toujours en train d’apprendre, et nous allons faire notre possible pour rejoindre les parents et combler l’écart. »

Le programme SOGI 123 a fait ses débuts en Colombie-Britannique en septembre dernier, à la suite de l’amendement du Code des droits de la personne pour y inclure une protection explicite de l’identité de genre.

Avec des informations de Gian-Paolo Mendoza et Meera Bains de CBC News

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.