•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ampleur de l'incendie de forêt à Labrieville suscite des inquiétudes

Jean Luc Kanapé, un trappeur innu, a observé l'incendie.

Jean Luc Kanapé, un trappeur innu, a observé l'incendie.

Photo : Jean Luc Kanapé

Radio-Canada

Un feu de forêt à Labrieville, à l'ouest de Baie-Comeau, n'est toujours pas maîtrisé, deux jours après s'être déclaré. Selon la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), 5694 hectares ont été consumés et le brasier suscite des inquiétudes dans la région.

Un texte de Laurence Royer avec les informations de Marlène Joseph-Blais

La SOPFEU a repris son travail très tôt jeudi matin. Des avions-citernes ainsi qu’une douzaine d’équipes au sol tentent de limiter la progression des flammes.

Hydro-Québec surveille la situation de près parce que les centrales Bersimis 1 et 2 sont situées dans le secteur. Pour l’instant, les travailleurs peuvent se rendre sur les lieux, mais ils doivent circuler par convoi, indique la conseillère en communication pour Hydro-Québec, Cathy Hamel.

Une photo aérienne montrant une partie du feu du secteur de Labrieville et la fumée qu'il dégage.

Le feu du secteur de Labrieville produit de grands nuages de fumée.

Photo : SOPFEU

Il n’y a pas d’impact sur les opérations présentement, mais c’est sûr qu’on surveille la situation du feu de très près.

Cathy Hamel, conseillère en communication pour Hydro-Québec

Cathy Hamel indique que les lignes de transports d'électricité pourraient être menacées, mais les centrales sont protégées par des enrochements ainsi qu’une végétation moins susceptible d’embrasement qui entoure les installations.

Une forêt qui brûle

Le brasier continue de prendre de l'ampleur à Labrieville.

Photo : Jean Luc Kanapé

L’incendie brûle sur le territoire de la ZEC Labrieville. Le préposé à l’accueil, Alain Manning, se désole de l’ampleur de l’incendie.

Il est en train de brûler une bonne partie de notre ZEC, c’est dommage, mais on ne peut rien faire.

Alain Manning, préposé à l'accueil de la ZEC Labrieville

Un périmètre de sécurité érigé autour de l'incendie concerne 200 propriétaires de baux de villégiatures, selon la Sécurité civile. Yves Robillard est propriétaire d’un chalet dans le secteur. Il s’inquiète du sort de sa résidence secondaire.

Le but était d’aller chercher mon bateau étant donné ce qui se passe avec le feu. On a essayé de sortir ce qu’on était capable de sortir.

Yves Robillard, propriétaire d'un chalet dans le secteur de Labrieville
Une photo du feu de forêt prise mardi

Une photo du feu de forêt prise mardi

Photo : Jean Luc Kanapé

La route 385 est toujours fermée entre les kilomètres 55 et 84 dans la direction nord. La route d'accès vers Besimis 2 reste toutefois ouverte.

Côte-Nord

Feux de forêt