•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Don de camions de pompiers à deux communautés autochtones ontariennes éloignées

Randy Moss, chef adjoint du service d’incendie de Hamilton, Will Windigo, chef de la Première Nation Nigigoonsiminikaaning, Dave Cunliffe, chef du service d’incendie de Hamilton.

Sur la photo de gauche à droite : Randy Moss, chef adjoint du service d’incendie de Hamilton, Will Windigo, chef de la Première Nation Nigigoonsiminikaaning, Dave Cunliffe, chef du service d’incendie de Hamilton, devant le camion donné à cette communauté éloignée du Nord-Ouest de l’Ontario.

Photo : Tyler Moffitt/Fort Frances

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ville de Hamilton fait don de deux de ses camions d'incendie aux Premières Nations de Couchiching et Nigigoonsiminikaaning, dans le Nord-Ouest de l'Ontario.

Les deux véhicules datant de 1997 et équipés de citernes d’eau sont bien accueillis dans les deux communautés, alors que le camion actuel utilisé par la Première Nation de Nigigoonsiminikaaning a le double de l’âge du camion donné.

Nous faisons de notre mieux pour l’entretien de notre vieux camion-citerne, mais les pièces deviennent rares et il est difficile de le garder en bon état, a dit le chef Will Windigo.

Cette communauté compte environ 400 habitants et elle est située à environ 300 kilomètres à l’ouest de Thunder Bay.

De son côté, la directrice adjointe par intérim de la Première Nation Couchiching Christine Jourdain dit apprécier le geste de solidarité des pompiers de Hamilton.

C’est signe qu’on pense à nous et il s’agit d’un pas dans la bonne direction pour bâtir des ponts et ouvrir la porte à de bonnes relations, croit Mme Jourdain.

Couchiching a connu une hausse inquiétante du nombre d’incendies ces dernières années.

La communauté dispose seulement de trois camions à incendie dont un qui remonte à 1978 et l’autre acheté en 2006, à un coût important, selon elle.

Photo de groupe devant un camion de pompier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Christine Jourdain (au centre avec les verres fumés) pose en compagnie de pompiers volontaires de Couchiching et du service d’incendie de Hamilton.

Photo : Tyler Moffitt/Fort Frances

Maintenant nous aurons au moins deux bons camions avec des citernes suffisamment grosses pour combattre les feux.

Une citation de : Christine Jourdain, Première Nation Couchichin

Camions trop vieux pour le Sud de l’Ontario

La ville de Hamilton a dû se débarrasser des deux camions, pour des raisons d’assurance.

Les casernes d’incendies urbaines doivent remplacer l’équipement selon des normes établies par l’agence Fire Underwriters of Canada.

Le service d’incendies de Hamilton a contacté le responsable de la stratégie urbaine autochtone de la Ville et ensemble ils ont avisé le Commissariat aux incendies de l’Ontario de la disponibilité des deux camions.

Sauver des vies

Récemment, le coroner en chef de la province a annoncé une enquête pour faire la lumière sur les pertes de vie liées aux incendies résidentiels dans des communautés autochtones,

En 10 ans, au moins une soixantaine de personnes sont mortes par le feu.

Plusieurs Premières Nations se battent pour obtenir plus de fonds et de meilleurs équipements afin de combattre les incendies.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !