•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le racisme persiste » : l’Alberta s'engage à combattre la discrimination

Des mains de différentes couleurs qui se touchent.
Pour lutter contre toute forme de discrimination raciale, l'Alberta lance un plan d'action. Photo: Rawpixel.com/Shutterstock

« Le racisme persiste en Alberta », indique un rapport du gouvernement publié après des consultations auprès de la population. Pour lutter contre toute forme de discrimination raciale, la province a présenté, mercredi, un plan d'action.

Un texte de Marie-Pier Mercier

Le plan vise à rendre l'Alberta plus sécuritaire et plus respectueuse pour les Albertains qui sont victimes de racisme, comme Ahmed Ali.

« On me demande souvent d’où je viens », dit celui qui vit pourtant à Edmonton depuis son enfance et qui s'affiche comme Edmontonien.

L'homme, qui dit avoir été victime de racisme tout au long de sa vie, fait partie du tiers de la population albertaine qui est née à l'extérieur du pays.

Ahmed AliAhmed Ali a été victime de racisme au cours de sa vie Photo : Radio-Canada

Premier conseil consultatif de lutte contre le racisme

Pour lutter contre toute forme de racisme, deux mesures seront mises en place immédiatement, soit la création d’un conseil consultatif formé de 25 Albertains de diverses origines, y compris des Autochtones, pour guider la province dans la lutte contre la marginalisation.

La province fournira également 2 millions de dollars aux groupes locaux qui s’opposent à la discrimination raciale.

Le gouvernement continuera par ailleurs ses consultations sur certaines autres mesures proposées pour « s’assurer qu’elles sont adéquates ».

Ces mesures comprennent notamment la mise sur pied d’une unité policière spécialisée contre les crimes haineux et une aide aux étrangers dont leurs titres ne leur permettent pas d’accéder à des emplois qui tirent profit de leurs compétences et leur expérience.

Le ministre des Services sociaux, Irfan Sabir, lui-même né à l’extérieur du Canada, croit qu'il s’agit de mesures importantes pour lutter contre la discrimination raciale.

« Avec l’incendie survenu dans une mosquée d’Edson récemment, ça prouve qu’il reste encore du travail à faire », dit-il.

D'ailleurs, selon le rapport du gouvernement, il y a un crime haineux tous les trois jours en Alberta.

Ahmed Ali croit toutefois que ce n'est toutefois pas le gouvernement qui doit faire tout le travail.

« Chaque Albertain a aussi le devoir de s'ouvrir sur les différentes cultures et de s'engager dans la lutte contre le racisme », conclut-il.

Alberta

Société