•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-François Lisée veut faire une plus grande place aux régions

Jean-François Lisée regarde la caméra.
Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée Photo: Radio-Canada / Sébastien Vachon
Radio-Canada

En visite en Gaspésie, le chef du Parti québécois en a profité pour faire connaître ses priorités si son gouvernement accède au pouvoir en octobre prochain. Il compte notamment donner une plus grande place aux régions.

Un texte de Jean-François Deschênes d’après une entrevue à l’émission Bon pied, bonne heure

Jean-François Lisée s'est dit sensible aux difficultés liées au transport régional. Il a aussi tiré à boulets rouges sur les libéraux, en rappelant le démantèlement des organismes de concertation comme les conférences régionales des élus (CRE) et des Centres locaux d’emplois (CLD). Pour lui, il est important que les localités loin de Québec retrouvent leur place à l'Assemblée nationale et qu'elles aient aussi les moyens de se développer.

Ça fait partie de ma définition de tâche de chef du Parti québécois de bien redonner aux régions, comme la Gaspésie ou ailleurs, des pouvoirs importants, des lieux de concertation, des budgets de concertation.

Jean-François Lisée, chef du Parti québécois

Jean-François Lisée veut aussi mettre de l'avant des mesures pour contrer la baisse démographique.

Pour lui, la solution se trouve du côté de l'immigration. « On veut donner une prime aux étudiants étrangers qui s’installent en région. Et l’immigration pour nous, c’est clair, il faut que le quart que les nouveaux arrivants s’installent directement en région. »

Gaétan Lelièvre et Jean-François LiséeGaétan Lelièvre se fait exclure du caucus du Parti Québécois. Photo : Radio-Canada

Dans cette entrevue, il aussi répliqué aux propos du député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, qui a affirmé qu’il devrait y avoir davantage de députés indépendants.

L’ancien député péquiste considère que les indépendants ont une plus grande liberté d'action et de paroles contrairement aux représentants des principaux partis qui doivent suivre la ligne dictée par leur formation politique. « Le fait qu’on a créé un comité interministériel sur la Gaspésie, c’est quelque chose qu’un indépendant ne peut pas faire. On a une stratégie gouvernementale pour la Gaspésie encore là, un indépendant ne peut pas faire ça », rappelle M. Lisée.

Devant le pavillon, un sentier de pierres blanches est aménagé entre des espaces gazonnés. Il est jonché de panneaux où l'on peut voir des photos et du texte.L'Espace René-Lévesque sera inauguré officiellement mardi après-midi en compagnie de Jean-François Lisée. Photo : courtoisie de la Fondation de la Maison René-Lévesque

Mardi midi, Jean-François Lisée participe à une mêlée de presse en compagnie du député de Bonaventure, Sylvain Roy, à Bonaventure.

Il se rend ensuite à New Carlisle, pour la cérémonie d'ouverture officielle de l'Espace René-Lévesque.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale