•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les services en français font partie de la revitalisation de Jane et Finch

Une carte qui indique que des services en français sont disponibles
L'offre active fait partie de la stratégie des services en français du Centre de Black Creek Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les francophones des quartiers défavorisés de Jane et Finch et Black Creek, dans le nord-ouest de Toronto, ont accès à de plus en plus de services en français grâce à des initiatives locales.

Un texte de Natasha MacDonald-Dupuis

Lundi, le Centre de santé communautaire de Black Creek a organisé une tournée en autobus pour les médias, afin de présenter divers programmes et investissements qui contribuent à la vitalité de ces communautés.

On parle toujours des problèmes de gangs de rue et de violence, mais nous voulons montrer ce qu'on fait de positif dans nos quartiers.

Cheryl Prescod, directrice du Centre de santé communautaire de Black Creek
Un autobusL'autobus des médias s'est arrêté à divers endroits pour montrer la revitalisation de Jane et Finch et des environs. Photo : Radio-Canada

L'autobus s'est arrêté devant le centre PEACH, qui offre des services d'emploi, d'hébergement et de santé mentale aux jeunes du quartier Jane et Finch, ainsi qu'à la ferme communautaire de Black Creek.

Ces organismes sont essentiels dans la lutte contre nos problèmes sociaux, mais manquent de ressources. Et après on se demande pourquoi on a ces problèmes, explique la directrice du Centre de Black Creek, Cheryl Prescod.

En septembre, la communauté a d'ailleurs été durement touchée par la fermeture du centre Doorsteps Neighbourhood Services, qui a perdu son financement de la Ville. Il offrait notamment des services de garde abordables, de l'aide aux devoirs et des activités pour les aînés.

Services en français

Les services en français font partie de la stratégie d'expansion de services de Black Creek, qui a récemment obtenu un financement de 2,4 millions de dollars du RLISS du Centre.

Au cours des dernières années, le Centre a remarqué un afflux de francophones issus des minorités visibles dans le quartier.

Une jeune femme noire qui sourritL'agente de services de santé communautaires bilingue, Léa Muamba Photo : Radio-Canada

On voit beaucoup de nouveaux arrivants, mais aussi des francophones qui sont ici depuis longtemps, mais n'ont jamais obtenu de services, indique Léa Muamba, agente bilingue de services de santé communautaires pour le Centre de Black Creek.

Deux infirmières offrent déjà des soins en français au Centre, une réceptionniste bilingue permet une offre active et des ateliers de santé et de bien-être sont régulièrement offerts en français.

On cherche des médecins et des travailleurs sociaux qui parlent français pour accommoder cette population.

Francophonie

Santé