•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apprendre à combattre les fausses nouvelles

L’école d'été « S'informer dans un monde de fausses informations : produire et interpréter des contenus dans le nouvel écosystème informationnel » aura lieu du 26 au 28 juin à l’UQAM

À l'heure où les fausses nouvelles pullulent sur Internet, que faire lorsqu'on doute de la véracité d'une information afin de départager le vrai du faux?

« Le doute utile consiste à faire preuve de son exercice critique et notamment à vérifier les sources [...], explique Alexandre Coutant, professeur au Département de communication sociale et publique de l’UQAM, en entrevue à RDI matin week-end. Des assertions sans citer les sources, sans justifier la logique de l’argumentation [...] ne veulent pas forcément dire que l’on ment, mais que le contenu est moins fiable que d’autres qui font l’effort d’être assez transparents. »

Il n’existe pas de solutions simples pour lutter contre les fausses nouvelles, selon ce spécialiste. Cependant, davantage d’efforts devraient être faits pour éduquer le grand public et les producteurs d’informations, ainsi que pour financer l’information de qualité.

Alexandre Coutant estime aussi qu’il faudrait penser autrement le problème des fausses nouvelles en cherchant à définir également ce qu’est une information fiable. « C’est plus pérenne, il y a moins de critères [que pour définir une fausse nouvelle] », affirme-t-il.

C’est pour réfléchir à ces questions avec d’autres chercheurs et des professionnels de l’information qu’il organise l’école d'été « S'informer dans un monde de fausses informations : produire et interpréter des contenus dans le nouvel écosystème informationnel », du 26 au 28 juin à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Fausses nouvelles

Techno