•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ligne Deux-Montagnes fortement perturbée par les travaux du REM

Une femme et un homme, en avant-plan, sont photographiés en train de descendre d'un train de banlieue.

Les usagers de la ligne Deux-Montagnes ne peuvent plus prendre le train en fin de semaine.

Photo : Radio-Canada / Francis Labbé

Radio-Canada

En raison des travaux de construction du Réseau express métropolitain (REM) qui nécessitent la fermeture d'une des deux voies ferroviaires, la ligne de Deux-Montagnes va être fortement touchée. Quatre départs sont annulés.

Un texte de Romain Schué (Nouvelle fenêtre)

Depuis lundi, deux départs le matin et deux départs le soir sont supprimés en semaine.

« Les trains [qui restent en place] risquent d’être plus achalandés », reconnaît par voie de communiqué exo, la nouvelle dénomination du Réseau de transport métropolitain (RTM).

Fin avril, une annulation de trois départs avait été initialement annoncée, avant une nouvelle analyse, qui a conduit à la suppression d’un quatrième train.

Les trains annulés

  • Train 914 : de la gare Roxboro-Pierrefonds à 8 h 35 en direction de la gare centrale
  • Train 902 : de la gare Bois-Franc à 9 h en direction de la gare centrale
  • Train 915 : de la gare centrale à 16 h 05 en direction de la gare Roxboro-Pierrefonds
  • Train 952 : de la gare Deux-Montagnes à 17 h 20 en direction de la gare centrale

Ce chantier pour la mise en place du REM entraîne également la modification des horaires concernant 23 départs, dans les deux directions.

Trois départs sont eux aussi touchés, dans les deux directions, sur la ligne Mascouche.

Pas de service en fin de semaine

Au total, 21 trains sont désormais programmés du lundi au jeudi, au départ de Deux-Montagnes, en direction du centre-ville.

Le vendredi, 17 trains sont au programme, de Deux-Montagnes à la gare centrale.

Par ailleurs, depuis la fin de mois d’avril, aucun service n’est offert sur cette ligne Deux-Montagnes les fins de semaine et les jours fériés. Cette situation perdura jusqu’à l’inauguration de ce tronçon du REM, prévu pour 2023.

Le dernier départ de Deux-Montagnes, vers le centre-ville, se fera à 18 h 34 le vendredi. Le même jour, l’ultime train partira de la gare centrale à 19 h 30.

Carte indiquant les dates d'entrée en vigueur des tronçonsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dates d'entrée en vigueur des différents tronçons du REM.

Photo : Radio-Canada

Un « immense chantier » et des contraintes

Ces mesures sont indispensables, assure Jean-Vincent Lacroix, porte-parole de la Caisse de dépôt et de placement du Québec, en charge de ce projet d'envergure.

« L'implantation de ce REM est un immense chantier. Il fallait trouver des scenarios qui créent un équilibre entre maintenir un certain service et pouvoir entamer les travaux de manière sécuritaire, explique-t-il, en précisant que « ce nouveau réseau va, à terme, offrir beaucoup plus de services pour les usagers. »

Le REM est un réseau de métro léger automatique. On transforme complètement la ligne Deux-Montagnes. On reconstruit des stations qui vont être dans des stations accessibles universellement. Ce sont des travaux majeurs.

Jean-Vincent Lacroix, porte-parole de la Caisse de dépôt et de placement du Québec

Des mesures qui inquiètent

Cette ligne Deux-Montagnes a fait l'objet, ces derniers mois, de nombreuses plaintes de la part des usagers. Les retards de ces trains de banlieue ont notamment été mis de l'avant.

Plusieurs citoyens ont fait entendre leur voix, afin de se plaindre des répercussions directes de ces travaux sur leur quotidien.

Ces derniers craignent désormais, avec une telle modification des horaires, d'avoir des difficultés pour rentrer dans ces trains.

« Les trains étaient déjà bondés, ils étaient à pleine capacité », souligne Mélanie Piecha, une résidente de Pierrefonds-Roxboro, qui utilise cette ligne tous les jours pour se rendre dans le centre-ville de la métropole.

« Ça fait peur, parce qu'on était déjà debout, reprend-elle. Ça crée beaucoup d'inquiétude. On ne sait pas du tout ce qu'il va se passer, s'il va y avoir de la place pour tout le monde. »

Pour pallier ces annulations, une bonification du service d’autobus a été annoncée. Une navette circulera aux gares Grand-Moulin et Deux-Montagnes pour rejoindre la station de métro Montmorency.

La Société de transport de Montréal (STM) a également assuré qu’elle compte augmenter le nombre d'autobus « desservant les secteurs touchés ».

Grand Montréal

Transport en commun