•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nigeria : 86 morts dans des affrontements entre chrétiens et musulmans

Une carte du Nigeria

Une carte du Nigeria

Photo : iStock / Kilie Ellway

Associated Press

Une série d'échauffourées entre éleveurs musulmans et cultivateurs chrétiens ont tué 86 dans l'État du Plateau, au centre du Nigeria, selon une source policière.

La présidence du pays a rapporté dimanche soir « des tueries profondément malheureuses dans un certain nombre de collectivités ».

Le président Muhammadu Buhari a lancé un appel au calme pendant que l'armée et la police tentaient de mettre un terme aux effusions de sang. Il a promis qu'aucun effort ne sera épargné pour retrouver les assaillants et prévenir les représailles.

Le gouvernement nigérian n'a pas dévoilé un bilan. Selon une chaîne de télévision indépendante citant un porte-parole de la police de l'État du Plateau, 86 personnes ont été tuées et au moins 50 maisons ont été détruites.

La violence semble avoir éclaté de façon spontanée.

Les escarmouches entre éleveurs et cultivateurs au centre du pays sont une source d'inquiétude dans le plus populeux pays d'Afrique. Certains disent même que ces combats ont été plus meurtriers que la rébellion menée par les extrémistes de Boko Haram.

Ces tensions peuvent être causées par les attaques du groupe extrémiste, mais aussi par les conséquences des changements climatiques, les éleveurs cherchant à trouver refuge dans le sud au sein des terres des cultivateurs.

Le gouverneur de l'État du Plateau, Simon Balo Lalong, a imposé un couvre-feu s'étendant de 18 h à 6 h. Il a donné peu d'information au sujet de la situation qu'il qualifié d'horrible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International