•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes autochtones surreprésentés en prison

Le focus est mis sur les mains

Les jeunes autochtones sont nombreux en prison

Photo : getty images/istockphoto / Sayan_Moongklang

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de la moitié de tous les jeunes d'âge mineur qui se retrouvent en détention au Canada sont des Autochtones, selon des données de Statistique Canada.

Les chiffres indiquent qu'en 2016-2017, les jeunes Autochtones représentaient 46 % de toutes les inscriptions de mineurs dans les services correctionnels du pays.

Une donnée jugée inacceptable par le militant manitobain Michael Redhead Champagne qui y voit une preuve de racisme systémique alors que les Autochtones ne représentent que 8 % de la population canadienne d'âge mineur.

« Ces chiffres ne me surprennent pas », dit Michael Redhead Champagne, un activiste qui travaille dans un quartier défavorisé de Winnipeg : « Je vois des autochtones et des non autochtones commettre les mêmes crimes, mais [ces derniers] ne passent pas autant de temps en prison. »

Les chiffres montrent aussi une croissance de la proportion de jeunes Autochtones incarcérés, alors que la tendance générale de la détention des jeunes est à la baisse.

La Saskatchewan détient le plus gros pourcentage de jeunes autochtones placés dans les services correctionnels des provinces ou territoires, suivi de près du Manitoba.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !