•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roller derby : pas toujours facile de recruter dans le Nord ontarien

Des joueuses de roller derby en patins à roulettes

Quatre équipes de roller derby ont pris part samedi à un tournoi régional à Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le roller derby gagne en popularité dans le Nord de l'Ontario, mais des équipes de la région connaissent quand même des difficultés à recruter de nouveaux membres.

Un texte de Bienvenu Senga

La Sudburoise Mélissa Deschênes a rejoint l’équipe locale Sister Slag lors de sa création en 2009. J’ai vu une chance de jouer quelque chose de différent pour moi, quelque chose qu’on ne voit pas partout, avance-t-elle.

Une fille portant un casque Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'équipe Sister Slag de Sudbury dont fait partie la joueuse Mélissa Deschênes a été créée en 2009.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Aujourd’hui, neuf ans plus tard, le sport majoritairement féminin est devenu de plus en plus populaire. Mélissa Deschênes estime que la ligue sudburoise comprend actuellement une soixantaine de membres de tous âges répartis en six équipes différentes.

Un bassin de joueuses restreint

La joueuse Holly Castellani, originaire de Kirkland Lake, constate également une popularité croissante dans le Nord ontarien. La région accueille de plus en plus de tournois, dit-elle.

Pratiquer le sport dans une petite ville - il y a 6300 habitants à Kirkland Lake - n'est toutefois pas toujours aisé, ajoute-t-elle.

Nos équipes sont très petites, c’est difficile de faire des séances d’entraînement où on réplique exactement ce qui se passe dans une partie normale.

Une citation de : Holly Castellani, membre de l’équipe Hard Rock’n Rollers de Kirkland Lake
Deux filles posent pour une photoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Holly Castellanu de Kirkland Lake et Gabrielle Desrochers de Val Gagné font toutes partie de l'équipe régionale Nord Starz.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

L’équipe Nord Starz, constituée il y a cinq ans, a justement été créée pour regrouper des joueuses nord-ontariennes. Elle participe à des tournois régionaux.

Pour la joueuse de Val Gagné, Gabrielle Desrochers, qui en est membre, même si la gestion des activités de l’équipe se heurte à des défis logistiques, sa création en valait la peine.

C’est difficile de s’entraîner ensemble lorsqu’on n'habite pas toujours dans la même ville, mais lorsqu’on se rencontre, on apprend toujours les uns des autres.

Une citation de : Gabrielle Desrochers, membre de l’équipe Nord Starz

La nature du sport

Tant Gabrielle Desrochers que Holly Castellani s’entendent pour dire que les difficultés de recrutement dans leurs localités sont exacerbées par la nature du sport sur patins à roulettes, qui peut parfois occasionner de graves blessures. Elles estiment toutefois que cela ne devrait décourager personne.

On peut se faire mal même en jouant au baseball ou en marchant. Une fois qu’une personne commence, on lui montre d’abord comment bien patiner, et ensuite on lui montre la stratégie du jeu, assure Holly Catellani.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !