•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trans Mountain : l'ONE approuve l'agrandissement du terminal de Burnaby

Une clôture est aménagée dans un secteur boisé.

Des ouvriers construisent une clôture là où doit être installé le nouvel oléoduc agrandi de Trans Mountain, à Burnaby, en Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

L'Office national de l'énergie (ONE) a annoncé vendredi avoir approuvé la demande d'agrandissement modifiée du terminal de Burnaby dans le cadre du projet Trans Mountain, franchissant ainsi la dernière étape réglementaire permettant à la construction d'aller de l'avant.

Dans sa décision, l’Office national de l’énergie indique que « les changements permettront d’améliorer considérablement la sécurité au terminal » du controversé oléoduc, racheté en mai par le gouvernement fédéral à l’entreprise Kinder Morgan.

Les changements vont permettre de réduire le diamètre de 5 des 14 réservoirs qui doivent être construits sur le site, ce qui va diminuer la capacité d'environ 320 000 barils et permettra d’agrandir l’espace entre les réservoirs ainsi que de réduire les risques d’incendie.

Cette approbation permet « à Trans Mountain de commencer la construction au terminal Burnaby, sous réserve des autres permis et autorisations pouvant être requis », indique l’Office national de l’énergie dans un communiqué.

La Ville de Burnaby est fortement opposée au projet en raison de préoccupations liées à de possibles déversements.

Avec les informations de Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Environnement

Économie