•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CSF ne recevra que 750 000 $ sur les 10 millions dont il a besoin

Les membres du CSF réunis dans une salle pour leur séance régulière

La séance régulière du CSF a eu lieu vendredi à Regina.

Photo : Radio-Canada / Danielle Kadjo

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La séance régulière du Conseil scolaire fransaskois (CSF) s'est tenue vendredi à Regina. L'organisme a dévoilé que la province lui fournira 750 000 $, soit moins de 10 % de la somme dont il a besoin pour les rénovations dans les écoles fransaskoises.

Le CSF estime que les besoins en rénovations dans toutes les écoles du Conseil s’élèvent à près de 10 millions de dollars.

Selon l'organisme, l'écart entre le montant alloué par le gouvernement de la Saskatchewan et les besoins réels vient du fait que le calcul du gouvernement est basé sur le nombre d'élèves de chaque conseil scolaire, et pas nécessairement sur les besoins réels.

Le président du CSF, Alpha Barry, déplore cette situation qui pénalise les écoles fransaskoises. Il espère maintenant « s’attaquer à toute la question du financement adéquat ».

Miser sur la pédagogie

Pour l’année scolaire à venir, le CSF augmentera de près de 1,2 million de dollars le montant alloué à la pédagogie, notamment dans les domaines de l’orthopédagogie, la psychologie, les services éducatifs, et l’aide aux enfants en difficultés.

Pour permettre cet investissement, le CSF a déclaré avoir dû réduire ses dépenses dans d’autres domaines comme le développement professionnel, le réaménagement et certains coûts de gestion administrative.

Un budget équilibré, mais non représentatif

M. Barry a expliqué que le budget voté lors de la séance respecte la loi provinciale, qui oblige les conseils scolaires à avoir un budget équilibré, mais qu’il ne répond pas aux besoins réels du CSF.

Il rappelle notamment que le CSF fait face actuellement à de nombreux défis au niveau de ses infrastructures, et espère continuer à « faire valoir le besoin » auprès du gouvernement.

La date de la prochaine rencontre du CSF doit encore être déterminée, mais elle aura certainement lieu à l'automne, selon le CSF.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !