•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois carcasses de petits rorquals dérivent au large du N.-B.

Un petit rorqual retrouvé mort au large de Tiverton en Nouvelle-Écosse au mois de février.

Un petit rorqual retrouvé mort au large de Tiverton en Nouvelle-Écosse au mois de février.

Photo : Amy Tudor

Radio-Canada

La Marine Animal Response Society (MARS) sollicite l'aide du public afin de retrouver trois carcasses de petits rorquals à la dérive près de la côte nord-est du Nouveau-Brunswick.

Des photos de ces animaux circulent sur les réseaux depuis le début du mois de juin. Les carcasses ont été aperçues au large des côtes de la Gaspésie dans un premier temps, mais sont maintenant près du Nouveau-Brunswick.

L’organisme MARS, dont la directrice est la biologiste marine Tonya Wimmer de l’Université Dalhousie, veut étudier ces carcasses afin de déterminer la cause de la mort de ces mammifères marins.

La population de petits rorquals est en santé donc ce n’est pas dramatique, mais nous voulons recueillir de l’information sur la cause de leur décès, indique la professeure.

Un nombre de décès sans précédent

Toutefois, la National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA) a récemment déclaré dans un rapport que les 28 carcasses de petits rorquals retrouvés à l’été 2017 représentent un nombre sans précédent.

Plusieurs de ces carcasses ont été retrouvées dans les Maritimes, notamment dans la baie de Fundy et au large du Cap-Breton.

Malgré qu’il soit commun, nous sommes alarmés par le petit rorqual, car c’est l’espèce qui se retrouve le plus souvent échouée sur nos plages, explique Tonya Wimmer.

Ces baleines peuvent vivre jusqu’à 50 ans et peuvent mesurer une dizaine de mètres.

Quiconque aperçoit une carcasse de baleine peut contacter la Marine Animal Response Society (MARS) au 1-866-567-6277.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Environnement