•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil scolaire catholique Providence abandonne son projet de calendrier scolaire modifié

Des élèves lèvent la main dans une salle de classe.

Les élèves du Conseil scolaire catholique Providence ne changeront pas d'horaire durant l'année scolaire 2018-2019.

Photo : iStock / dolgachov

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après avoir étudié la possibilité d'offrir une année scolaire modifiée aux élèves pour alléger leur horaire à compter de l'année scolaire 2019-2020, le Conseil scolaire catholique Providence a décidé qu'il valait mieux faire coïncider son horaire avec ceux des autres conseils.

Le nouveau calendrier proposait l'introduction d'une semaine de congé à l'automne. Les élèves du Conseil auraient alors commencé l'école une semaine avant les autres au mois d'août. L'objectif était d'offrir un horaire équilibré aux enfants de manière à limiter les absences croissantes entre septembre et décembre.

Or selon un rapport du Conseil, un tel changement entraînerait des dépenses qu’il serait difficile à justifier.

La modification du calendrier engendrerait notamment des coûts trop élevés de transport, l'ensemble des conseils de la région faisant affaire avec un même consortium d’autobus.

L’augmentation des coûts de transport pouvant atteindre 170620$ pour la région de Windsor-Essex, de 28400$ pour le comté de Lambton et de 61500$ pour la région de Middlesex, précise le document.

En plus des coûts associés au transport, le Conseil met de l'avant les complications qu’une modification du calendrier créerait pour les parents qui devraient faire garder leurs enfants ou prendre des congés supplémentaires.

Une consultation supplémentaire pour Owen Sound

L'idée n'est toutefois pas totalement enterrée. L'administration du conseil scolaire va entreprendre une autre consultation à l'automne pour la région d'Owen Sound seulement.

Les analyses ont démontré qu'un changement de l’horaire dans ce secteur n’engendrerait pas de coûts additionnels. En outre, la majorité des répondants à un sondage à ce sujet se dont déclarés en faveur d’une année scolaire modifiée. Le Conseil tentera donc de déterminer si les changements proposés pourraient avoir une incidence positive sur le bien-être des élèves.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !