•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13 groupes attendent le feu vert pour se préparer à produire du cannabis en Saskatchewan

Une femme marche entre des plants de cannabis dans une serre.

La SLGA affirme avoir reçu 11 demandes de la part de personnes qui veulent devenir des producteurs de marijuana.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Treize groupes ont déjà présenté une demande à la Régie des alcools et des jeux de hasard de la Saskatchewan (SLGA) pour faire partie de la chaîne d'approvisionnement de la marijuana à usage récréatif de la province.

Toutefois, l'intérêt pour les permis de grossiste a été faible.

La SLGA affirme avoir reçu 11 demandes de la part de personnes qui veulent devenir des producteurs pour approvisionner les 51 points de vente au détail de cannabis en Saskatchewan.

Depuis deux mois, les producteurs peuvent faire une demande pour une licence de producteurs autorisés.

Arrangement de livraison avant la légalisation

Aucun permis ou licence ne sera délivré avant le 17 octobre, date à laquelle la marijuana deviendra légale, selon la SLGA.

CBC News a donc demandé aux autorités comment les fournisseurs seraient prêts à approvisionner les magasins le jour de l'ouverture dans ces circonstances.

De la marijuana dans un bocal en verre proposée dans un vendeur dans un comptoir de vente de cannabisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De la marijuana proposée dans un comptoir de vente

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

« La SLGA travaillera avec le gouvernement fédéral pour établir une mesure provisoire qui permettra la livraison autorisée du produit à temps pour la légalisation », a déclaré un porte-parole de la SLGA par courriel jeudi.

Des règles différentes pour les producteurs autorisés et les grossistes

Contrairement aux permis de vente au détail sélectionnés, les permis de grossistes (coût de la demande : 2000 $) et les licences de producteurs (500 $) peuvent être émis n’importe quand; il n’y a donc pas de date limite avant laquelle faire une demande.

La SLGA a jusqu'à présent reçu seulement deux demandes de personnes qui cherchent à être des grossistes.

Il y a certains désavantages à être un grossiste plutôt qu'un producteur.

Contrairement aux producteurs, les grossistes devront entreposer leur cannabis en Saskatchewan, conformément aux règles établies par la SLGA.

« La chaîne d'approvisionnement a été conçue de manière à offrir aux entreprises la flexibilité nécessaire pour structurer leurs activités en fonction de leurs besoins commerciaux et de leurs clients », a précisé la SLGA.

« Toutefois, en vertu des lois fédérales sur les droits d'accise, seuls les producteurs pourront détenir du cannabis destiné à une autre province, alors que les grossistes devront être situés en Saskatchewan et distribuer des produits seulement en Saskatchewan. De plus, les permis de grossistes ne sont disponibles dans aucune autre province », a ajouté la société d'État.

Les producteurs qui veulent en approvisionner d'autres en Saskatchewan devront quand même être inscrits à la SLGA, que leur entrepôt soit en Saskatchewan ou non.

Certaines règles s'appliqueront aux deux groupes, notamment de ne pas avoir de « logo reconnaissable ou d'informations associées à une entreprise de cannabis » sur les véhicules d'expédition.

Avec les informations de Guy Quenneville, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !