•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les compressions budgétaires à Horizon Santé-Nord inquiètent des médecins

Des personnes debout devant une audience.

Les médecins hospitalistes d'Horizon Santé-Nord ont manifesté leurs inquiétudes quant aux compressions budgétaires prévues lors de l'assemblée générale de l'hôpital jeudi.

Photo : CBC/Robin DeAngelis

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des médecins hospitalistes se disent inquiets de la réduction de 33 % du budget qui leur est consacré par l'hôpital Horizon Santé-Nord du Grand Sudbury.

Les médecins hospitalistes s’occupent notamment des patients qui n’ont pas de médecin de famille.

Selon la médecin de famille et chef du groupe d’hospitalistes, la Dre Caroline Mailloux, les mesures auraient pour effet de réduire le nombre de médecins hospitalistes de sept à cinq. Elle estime aussi que le nombre total de patients que pourraient traiter quotidiennement les médecins hospitalistes passerait de 115 à 75.

Ces personnes sont parmi les patients les plus vulnérables à l’hôpital. Ils sont appelés des patients orphelins et n’auront probablement jamais de médecin de famille pour plusieurs raisons, comme la pauvreté, les problèmes de toxicomanie.

Une citation de : La Dre Caroline Mailloux, médecin de famille et hospitaliste en chef à Horizon Santé-Nord
Une femme et un homme tiennent une pancarte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Caroline Mailloux (droite), médecin hospitaliste en chef à Horizon Santé Nord, souhaite que l'hôpital trouve des solutions alternatives aux compressions budgétaires dont souffrirait son département.

Photo : CBC/Robin DeAngelis

La Dre Mailloux ajoute que les compressions créeront des problèmes de surpopulation, notamment au service des urgences de l’hôpital.

Un homme pose pour une photoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président-directeur général d'Horizon Santé Nord, Dominic Giroux, se dit conscient des inquiétudes des médecins hospitalistes.

Photo : CBC/Robin DeAngelis

Le président-directeur général d’Horizon Santé-Nord, Dominic Giroux, dit comprendre les inquiétudes des médecins hospitalistes, mais soutient que l’hôpital a dû prendre des décisions difficiles afin de réduire son déficit s’élevant à 11,1 millions de dollars.

« Ils jouent un rôle important dans les soins de première ligne et nous nous sommes engagés à faire part de leurs inquiétudes au comité des finances et au conseil d’administration en septembre », déclare-t-il.

Il sera toutefois trop tard, croit la Dre Mailloux, car les hospitalistes sont déjà en train d’établir leur horaire de l’automne en tenant compte des compressions.

« Nous sommes prêts à subir une réduction de salaire de 10 % ou aider à trouver [d'autres] solutions », affirme-t-elle.

Les mesures d'économie que préconise Horizon Santé-Nord comprennent la réduction de 113 postes à temps plein (ETP), soit le nombre d’employés ramené au niveau d'avant 2010 :

  • 37 postes ETP de gestion et postes non syndiqués (déjà éliminés);
  • 76 postes ETP syndiqués;
  • réduction de 6,9 millions de dollars en dépenses de programmes non cliniques;
  • réduction de 23 % du budget des dépenses pour les rénovations, l’équipement et la technologie de l’information.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !