•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marissa Shephard condamnée à la prison à vie pour le meurtre de Baylee Wylie

Croquis de Marissa Shephard dans la salle d'audience du tribunal

Marissa Shephard a été reconnu coupable de meurtre prémédité et d'incendie criminel le 8 mai 2018.

Photo : Andrew Robson

Radio-Canada

La Néo-Brunswickoise Marissa Shephard est condamnée à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans pour avoir participé au meurtre de Baylee Wylie, à Moncton, en 2015.

La jeune femme de 22 ans a été reconnue coupable de meurtre prémédité et d'incendie criminel, le mois dernier. En prononçant sa peine, vendredi matin, le juge Zoël Dionne a déclaré qu’elle a commis des gestes cruels et atroces dont elle doit être tenue responsable.

Le juge a expliqué que Baylee Wylie a été torturé à mort, et que Marissa Shephard et ses deux complices ont ensuite incendié son triplex pour « faire disparaître » le corps, alors que des familles dormaient dans les unités voisines de la sienne.

La peine pour meurtre prémédité est automatiquement la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant au moins 25 ans.

Angela Wylie, tante de Baylee Wylie, a lu une déclaration de victime devant le tribunal avant l'imposition de la peine. Elle a expliqué qu'encore aujourd'hui, toute la famille est affectée par ce meurtre. Elle a elle-même été hospitalisée et elle a suivi des thérapies après le meurtre de son neveu. Elle doit prendre des médicaments pour combattre le stress et l’anxiété.

Marissa Shephard a refusé de prendre la parole, mais son avocat, Gilles Lemieux, a expliqué qu'elle est désolée pour ce qui s'est passé. Le juge a répliqué que bien des personnes sont désolées pour cette affaire.

Durant la procédure, Me Lemieux a déclaré que « l’éléphant dans la pièce » était les drogues, l’alcool et la prostitution. Au moment des faits, a-t-il poursuivi, ces jeunes étaient sous l’effet de drogues et d’alcool.

C'est le fondement du problème. N'eût été la drogue, les autres points n'auraient probablement pas été là, a-t-il souligné après l’imposition de la peine.

Gilles Lemieux a ajouté que sa cliente était déçue et qu’elle songeait à interjeter appel.

La Couronne est satisfaite, selon la procureure Annie St-Jacques.

On tient surtout à remercier les jurés pour leur excellent travail, le temps qu'ils ont accordé à ce difficile processus. On tient à remercier les policiers, les témoins qui ont participé. Pour certains d'entre eux, c'était vraiment difficile puis ils ont quand même participé à l'ensemble du processus. Une famille qui était de toute évidence bouleversée, mais qui a quand même assisté à chacune des journées de ce long processus judiciaire, affirme Annie St-Jacques.

Baylee Wylie

La victime, Baylee Wylie

Photo : Contribution

Marissa Shephard est la troisième et dernière personne condamnée pour le meurtre de Baylee Wylie.

Devin Morningstar purge une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Tyler Noel purge aussi une peine de prison, mais sans possibilité de libération conditionnelle avant 16 ans. Il avait reconnu sa culpabilité à des accusations de meurtre non prémédité et d'incendie criminel.

Poignardé plus de 140 fois

Les pompiers de Moncton ont découvert le corps meurtri et brûlé de Baylee Wylie sous un matelas dans le logement de Marissa Shephard, rue Sumac, au petit matin du 17 décembre 2015.

Le jeune homme avait été attaché sur une chaise, le visage recouvert d’un film étirable. Il a été battu et poignardé plus de 140 fois. Ses agresseurs ont employé plusieurs objets, dont un miroir brisé, un couteau à découper des boîtes, un poignard, une tringle à rideaux et des tournevis.

Le jury au procès de Marissa Shephard a prononcé le verdict de culpabilité après environ quatre heures de délibérations.

Avec des informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers