•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les membres de la FIQ votent à 99,6 % en faveur de l'entente de principe

Le CISSS-AT a tenu un point de presse le 15 juin.
Le CISSS-AT et la FIQ avaient tenu un point de presse le 15 juin. (archives) Photo: Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Les membres de la FIQ Syndicat interprofessionnel en soins de santé de l'Abitibi-Témiscamingue (FIQ-SISSAT) ont voté à 99,6 % en faveur de l'entente de principe conclue le 11 juin.

Avec les informations de Karine Mateu

Cette entente deviendra le nouveau contrat de travail entre les professionnels de la santé et le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT).

Selon la FIQ, l'entente tient compte de la réalité de la région et contient des gains, dont plusieurs mesures favorisant la stabilité des horaires et permettant une meilleure conciliation travail-famille.

De plus, un projet novateur d'autosuffisance pour les unités de soins devrait permettre, entre autres, la réduction du temps supplémentaire obligatoire.

Michaël Bouchard, président de la FIQ-SISSATMichaël Bouchard, président de la FIQ-SISSAT Photo : Radio-Canada / Jocelyn Corbeil

« Il y a beaucoup d'éléments qui ont été touchés et ça fait beaucoup référence à ce que nos gens voulaient qu'on négocie avec l'employeur au niveau de la stabilité, du temps supplémentaire et d'être en mesure de faire une bonne prestation de services », commente Michaël Bouchard, président de la FIQ-SISSAT.

L'adoption de cette entente permet d'harmoniser et d'uniformiser les huit conventions collectives locales.

Abitibi–Témiscamingue

Santé