•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée nationale des peuples autochtones : parlons réconciliation

Plusieurs personnes assises dans un parc autour de plaques commémoratives aux symboles métis.

Un espace de reconnaissance envers les Métis est inauguré dans le jardin du patrimoine de Saint-Boniface, situé dans la cour de l’archevêché.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En cette Journée nationale des peuples autochtones, l'émission L'actuel de Radio-Canada présentée par Martine Bordeleau était en direct du pique-nique de l'Union nationale métisse Saint-Joseph, à Saint-Boniface, au Manitoba.

Tout au long de l’après-midi, de nombreux invités sont venus raconter ce que représentent la réconciliation et les gestes qu’il convient de poser pour panser les blessures du passé et avancer ensemble.

Les premiers ont été Monseigneur Albert LeGatt, archevêque de Saint-Boniface, et Paulette Duguay, présidente de l’Union nationale métisse Saint-Joseph.

Cette présence conjointe venait souligner l’inauguration d’un espace de reconnaissance envers les Métis dans le jardin du patrimoine de Saint-Boniface, situé dans la cour de l’archevêché.

« Honorer les Métis »

« On a décidé d’honorer la part des Métis dans la société manitobaine, et dans l’histoire de l’archidiocèse de Saint-Boniface », a notamment expliqué Albert LeGatt, ajoutant qu’un espace permettant aux Autochtones de venir partager leur spiritualité serait installé dans quelque temps, dans le parc situé à l'arrière de l'archevêché.

Une initiative que Paulette Duguay a saluée, ajoutant que selon elle, la réconciliation est nécessaire « parce que les gens ont soif de vérité ».

Réécoutez leur intervention en suivant ce lien.

L’importance de Louis Riel

Michelle Gervais, directrice de Tourisme Riel, est venue expliquer pourquoi la tombe du leader métis Louis Riel exerce aujourd’hui encore une telle fascination sur les visiteurs.

L’an dernier, a-t-elle mentionné, 9000 personnes se sont présentées dans les locaux de Tourisme Riel pour demander des renseignements sur cette tombe.

« Et cela ne compte pas les centaines d’autobus et les visites guidées que nous organisons », précise-t-elle.

Réécoutez ses explications en suivant ce lien.

La présence de la ministre fédérale

Carolyn Bennett, la ministre des Affaires autochtones et du Nord, avait fait le déplacement tout spécialement pour honorer la nation métisse.

Une femme vêtue d'une veste perlée au pupitre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett, était présente à Saint-Boniface pour le pique-nique de l'Union nationale métisse Saint-Joseph du Mantioba.

Photo : Radio-Canada

« Pour moi, il est important d’être ici pour deux raisons, a-t-elle expliqué. D’une part pour célébrer les activités et les contributions des Autochtones dans l’histoire du Canada. Et d’autre part pour éduquer les 95 % de Canadiennes et Canadiens non-autochtones à la culture et à l’histoire de ce pays. C’est très important pour les 150 prochaines années dans notre pays. »

Réécoutez son intervention en suivant ce lien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !