•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les côtes du N.-B. : une cible de choix pour les activités criminelles

Gyrophare Police avec sirène intégrée.
Une enquête a été ouverte à la suite de la découverte d'un corps dans une voiture incendiée. Photo: Getty Images / bjdlzx

Les 5500 km de côte et les pistes d'atterrissage situées dans des endroits isolés font du Nouveau-Brunswick une cible de choix pour les activités criminelles, selon la Gendarmerie royale canadienne (GRC).

Ces conditions permettent notamment aux criminels de faire entrer au pays des articles illégaux et de contrebande afin de les distribuer, estime la GRC.

Le Programme de surveillance côtière et aéroportuaire de la GRC a donc tenu à rappeler aux citoyens, à travers un communiqué publié jeudi, qu’il est important de rester vigilant et de signaler à la police toute activité hors de l’ordinaire.

Les personnes impliquées dans des activités criminelles tentent de rester incognito. La GRC offre donc quelques astuces pour reconnaître d'éventuelles activités illicites.

Comment reconnaître des activités illicites :

  • Bateaux mal éclairés ou sans marquage;
  • Bateaux de pays étrangers dans des lieux très éloignés ou isolés;
  • Bateaux évitant intentionnellement d'autres bateaux en changeant de direction;
  • Petits bateaux se tenant à proximité d'un bateau beaucoup plus grand;
  • Bateaux circulant en dehors des heures normales et des heures de pêche;
  • Aéronefs sans éclairage approprié ou atterrissant après les heures normales;
  • Aéronefs dont les fenêtres sont recouvertes pour empêcher que l'on voit à l'intérieur;
  • Aéronefs immatriculés de façon inadéquate ou dont l'immatriculation semble avoir été altérée (« CF » et « CG » pour les appareils canadiens et « N » pour les appareils américains);
  • Odeurs inhabituellement fortes de café, de nettoyant, de parfum ou autres types d'odeurs fortes provenant de l'aéronef pouvant servir à masquer l'odeur d'une cargaison illicite.

La GRC recommande toutefois aux citoyens de ne pas s'approcher des personnes impliquées et de ne pas leur poser de questions.

Nouveau-Brunswick

Crime organisé