•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une minière pourrait construire une usine de 1 milliard de dollars à Belledune

Un gros plan d'un minerai.
Le gouvernement provincial s’est associé avec l’entreprise privée pour « explorer la possibilité » de lancer un tel projet. Photo: iStock
Radio-Canada

L'entreprise Maritime Iron étudie la possibilité de construire une usine de production de fer à Belledune. S'il se concrétise, le projet engendrera environ 1000 emplois lors de la construction et 200 emplois permanents par la suite.

La valeur du projet serait de plus de 1 milliard de dollars, indique le gouvernement néo-brunswickois.

L’annonce a été faite jeudi, en présence du premier ministre de la province, Brian Gallant. Le gouvernement provincial s’est associé avec l’entreprise privée pour explorer la possibilité de lancer un tel projet.

Dans un communiqué de presse principalement accordé au conditionnel, on indique que 1,5 million de tonnes de fer seraient produites à Belledune.

Le premier ministre, Brian Gallant, en train de faire une allocution sur un lutrin. Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, a effectué l'annonce jeudi à Belledune. Photo : Radio-Canada

Si elle voit le jour, l’usine raffinera du fer provenant du Québec et du Labrador. Maritime Iron compte le vendre ensuite à des entreprises travaillant l’acier et des fonderies de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Amérique du Nord.

L’usine émettrait un gaz qui serait ensuite récupéré comme combustible de rechange à la centrale d’Énergie NB, à Belledune.

Si le processus de réflexion et d’étude se passe sans anicroche, Maritime Iron compte amorcer la construction de la raffinerie dès 2019. L’ouverture serait alors prévue pour 2022.

Nouveau-Brunswick

Emploi