•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse du nombre de crimes violents en 2017 à Ottawa

Un véhicule de la police d'Ottawa sur les lieux de l'événement, Covington Place, dans le quartier Centrepointe.

L'Unité des crimes majeurs de la police d'Ottawa fait enquête.

Photo : Radio-Canada / S.B.

Radio-Canada

Dans son rapport annuel 2017, le Service de police d'Ottawa (SPO) note une hausse importante du nombre de crimes violents contre la personne dans la capitale nationale.

Ce nombre a augmenté de 21 % l'an dernier par rapport à 2016, pour se chiffrer à 6359.

L'indice de la gravité de ces crimes est également à la hausse de 5 %.

Selon le SPO, il s'agit surtout d'une augmentation des proférations de menaces, des communications harcelantes, des voies de fait et des délits sexuels.

Le SPO explique également que la hausse du nombre des crimes violents peut être attribuable à une sensibilisation accrue de la population et à une signalisation plus accessible de ces crimes par l'entremise d'Internet.

Dans un communiqué, le Service de police dit avoir instauré de nouveaux processus relatifs au codage d'appels fréquents, mais à faible risque où il n'y a ni suspect, ni preuve, ni danger immédiat, ni témoins à être questionnés immédiatement sur les lieux. On compte parmi ces appels certains cas d'agression, de menaces, d'incidents suspects et de troubles, ceux-ci contribuant à une hausse en matière de criminalité violente.

Hausse du nombre de fusillades

En 2017, le nombre d'homicides a diminué selon le SPO par rapport à l'année précédente, mais le nombre des fusillades a augmenté.

Les forces de l'ordre municipales disent avoir ajouté des effectifs pour lutter contre ces phénomènes et celui des bandes de rues.

Le SPO entend également ajouter une dizaine de policiers à son unité de lutte contre les bandes de rues cette année.

Les crimes non violents à la baisse

Le nombre de vols de moins de 5000 $ a diminué de 2 % en 2017, tandis que les méfaits et les entrées par effraction sont à la baisse de 7 %.

Par ailleurs, les cas de fraude, surtout liés aux cartes de crédit, sont plus nombreux de 16 %.

Le service de police dit avoir résolu 33 % des crimes non violents et avoir augmenté le taux de résolution des infractions au Code criminel, qui a atteint 37 % en 2017.

Au total, les policiers ont reçu en 2017 plus de 34 500 signalements d'infraction au Code criminel avec ou sans violence dans la capitale nationale.

Ottawa-Gatineau

Forces de l'ordre