•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La centrale nucléaire de Pickering produira de l'électricité jusqu'en 2024, annonce Doug Ford

Doug Ford prenant un bain de foule
Doug Ford s'est rendu à Pickering jeudi. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le premier ministre désigné affirme que l'énergie qui sera produite à la centrale nucléaire de Pickering jusqu'en 2024 permettra de réaliser d'importantes économies, ce qui est pourtant remis en question par la commissaire à l'environnement de l'Ontario.

Un texte de Claudine Brulé

Doug Ford s'est rendu à Pickering jeudi pour confirmer que la centrale nucléaire, dont l'avenir était incertain au-delà de 2020, continuera de produire de l'énergie après cette date.

Le prochain gouvernement conservateur veut d'abord préserver les emplois liés à la production d'énergie à la centrale de Pickering : 4500 en dépendent.

Mais le premier ministre désigné ajoute que l'ensemble des Ontariens en tireront profit.

L'électricité à faible coût produite ici mènera à des économies de 600 millions de dollars sur vos factures d'électricité d'ici 2024.

Doug Ford, premier ministre désigné de l'Ontario

Les économies promises par Doug Ford sont toutefois remises en question dans un rapport de la commissaire à l'environnement, Dianne Saxe, publié en avril dernier.

Elle écrit entre autres que la centrale de Pickering est l’une des centrales nucléaires ayant les coûts les plus élevés par unité d’électricité produite en Amérique du Nord.

Il n’existe aucun examen indépendant qui détermine si la prolongation de l’exploitation de la centrale de Pickering est logique du point de vue environnemental et financier.

Dianne Saxe, commissaire à l'environnement

Le même rapport de la commissaire, intitulé Faire passer le courant cite la SIERE (Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité) qui prévoit que seulement la moitié de l’électricité produite à la suite de la prolongation de la centrale de Pickering serait utile pour les Ontariens.

La centrale de Pickering a été construite au début des années 1970. Six de ses huit réacteurs sont toujours en service.

La commissaire Saxe souligne dans son rapport que la durée de vie utile des canaux de combustible d’uranium au cœur des réacteurs a déjà été prolongée une fois.

Toronto

Énergie