•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet Authier : Sayona Québec rencontre la communauté de Pikogan

Le chef de la communauté d'Abitibiwinni, David Kistabich, donne le coup d'envoi à la construction d'un tout nouvel hôtel à Pikogan.

Le chef de la communauté d'Abitibiwinni, David Kistabich.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Sayona Québec tenait une consultation dans la communauté de Pikogan, hier soir (mercredi). Une rencontre qui était réservée uniquement aux membres de la communauté anichinabée.

Avec les informations de Karine Mateu

Le chef du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, David Kistabish, a affirmé sur nos ondes, ce matin, que ses membres n'avaient pas encore pris position, mais qu'il y avait de l'inquiétude concernant la proximité avec l'esker.

La compagnie souhaite exploiter une mine de lithium à ciel ouvert à 75 mètres de l'esker Saint-Mathieu-Berry.

On n'a pas de position officielle, la rencontre a eu lieu hier, dit-il. L'ensemble des gens ont eu l'information de A à Z si je peux dire. La plupart des gens présents, pour ne pas dire la totalité, avaient des préoccupations et se positionnaient contre. Maintenant, il faudra se rencontrer et prendre une position officielle.

Les Autochtones souhaitent protéger leur territoire, affirme David Kistabish.

Les autochtones on se dit protecteur du territoire, des ressources naturelles. Pour s'assurer que les générations futures puissent en profiter. Oui on parle d'économie, mais pas à n'importe quel prix, ajoute le chef.

Il y a un proverbe qui dit que : ce n'est pas quand le dernier arbre sera coupé, la dernière mine sera fermée, qu'il faudra se réveiller et réaliser que l'argent, ça ne se mange pas.

Une citation de : David Kistabish, chef du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni

Sayona Québec compte déposer sa demande de permis d'exploitation en septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !