•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa intègre des Premières Nations de la Colombie-Britannique dans le Plan de protection des océans

Les deux se tiennent debout lors d'une conférence tenue à l'extérieur
La chef Marilyn Slett de la Première Nation Heiltsuk et présidente de l'initiative Great Bear des Premières Nations côtières et Justin Trudeau lors de l'annonce à Prince-Rupert, dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique Photo: Radio-Canada

Justin Trudeau a tenu une conférence de presse jeudi à Prince-Rupert, dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique, pour annoncer que le gouvernement compte travailler avec 14 Premières Nations des côtes centrales et nord du Pacifique sur la gestion et la protection des océans à l'échelle biorégionale.

Un texte de Nora Chabib

L’accord comprend près des deux tiers des côtes de la Colombie-Britannique, soit Haida Gwaii, la côte nord, la côte centrale et le nord de l’île de Vancouver. Son but est de créer un réseau d’aires marines protégées, d’améliorer la gestion des voies navigables et d'accroître la préparation aux situations d’urgence.

Selon le premier ministre, l'objectif de cet accord inclut la garantie de protection des orques et des saumons et l'aide à faire avancer la réconciliation avec les peuples autochtones.

Une décision saluée par les Premières Nations des côtes centrale et nord.

Ces initiatives permettront de préserver des écosystèmes marins sains et résilients pour les générations futures, en plus d'appuyer les communautés côtières et de créer des possibilités économiques dès aujourd'hui.

La chef Marilyn Slett de la Première Nation Heiltsuk et présidente de l'initiative Great Bear des Premières Nations côtières

Justin Trudeau a indiqué que le ministre des Transports Marc Garneau fera une autre annonce vendredi à Vancouver.

C’est la deuxième fois que Justin Trudeau se rend en Colombie-Britannique depuis que le gouvernement a décidé de prendre en charge la construction du pipeline Trans Mountain.

Cette annonce arrive alors que les opposants à l'expansion du pipeline craignent toujours les déversements d’hydrocarbures le long de la côte ouest.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique fédérale