•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Halifax donne le feu vert à un controversé projet de tour de 25 étages

Une illustration faite par des architectes de la tour Willow Tree et, derrière celle-ci, les Commons d'Halifax.

Une illustration faite par des architectes de la tour Willow Tree et, derrière celle-ci, les Commons d'Halifax

Photo : W.M. Fares / Armco Capital

Radio-Canada

Le conseil régional d'Halifax a autorisé un controversé projet de construction d'un édifice à appartements de 25 étages au coin des rue Robie et Quinpool.

Le promoteur, Armco Capital, tentait depuis quatre ans de faire approuver ce projet, baptisé Willow Tree Tower. La nouvelle tour remplacerait l’édifice à bureaux du 6009, rue Quinpool, et le stationnement à étages adjacent au 6017, rue Quinpool.

Pour donner le feu vert au projet Willow Tree, le conseil régional a dû, à 10 voix contre 6, amender un arrêté municipal.

6009-6017 Quinpool Road, Halifax.

L'immeuble de bureaux et le stationnement du 6009-6017 de la rue Quinpool, à Halifax, feront place à la future tour Willow Tree.

Photo : Radio-Canada / Frederic Wolf

Armco Capital a réussi à faire accepter sa demande en modifiant ses plans. La structure ne comportera qu’une seule tour de 78 mètres de haut, plutôt que les deux qui faisaient partie du projet initial. L’entreprise promet aussi de larges trottoirs autour de l’édifice et propose d’enterrer les câbles électriques.

Promesse de logements abordables

Le promoteur avait d’abord proposé un édifice de 20 étages, ce que le conseil régional avait rejeté en mars. L’entreprise était revenue à la charge en proposant une tour plus haute encore, de 25 étages cette fois, mais en promettant d’y faire de la place pour des logements abordables.

Le projet accepté cette semaine prévoit de 10 à 20 unités de logement qui seront offertes à un coût de location 40 % moins élevé, pendant 15 ans. Si le promoteur ne peut remplir certaines de ces conditions, il s’engage à faire une contribution qui pourrait atteindre jusqu’à 1,8 million  de dollars à un fonds pour le logement social, qui n’a pas encore été créé.

Le fait que l’on ait dû voter une exception aux lois municipales existantes a été un sujet litigieux au cours des longues démarches qui ont mené à l’approbation du projet de tour Willow Tree. D’aucuns regrettent que la municipalité ne semble pas avoir de plan cohérent pour son développement urbain.

L’ancien conseiller municipal Howard Epstein, venu se prononcer contre la construction de l’édifice, est l’un d’entre eux.

M. Epstein dit avoir l’impression que chaque semaine, le conseil étudie une nouvelle entorse aux règlements de zonage. Cela trahit à son avis une absence de plan cohérent de développement urbain.

Pourquoi ce conseil considère-t-il une proposition dont tant de résidents ne veulent tout simplement pas? Ça n’a aucun sens, se questionne M. Epstein.

6009-6017 Quinpool Road, Halifax.

Photo en 2018 du site du futur projet de tour Willow Tree à Halifax, à l'intersection de la rue Robie et de Quinpool Road.

Photo : Radio-Canada / Frederic Wolf

Ils étaient plus d’une vingtaine de personnes à s’être déplacées, mardi, pour faire entendre leur avis. L’une d’entre elles, Jennifer Fox, est arrivée à Halifax il y a deux ans et a invoqué sa ville d’origine, Vancouver, pour mettre en garde les élus.

En l’absence d’un plan pour toute la ville, le maire et le conseil là-bas ont commencé à approuver des projets de développement comme celui-ci en changeant les règles de zonage à la pièce, a-t-elle dit aux conseillers. Je ne crois pas avoir besoin de vous expliquer ce qui se passe sur la côte ouest. C’est un désastre total. C’est l’état de crise.

La proximité des Commons, le grand parc urbain au coeur de la péninsule d’Halifax, est aussi une préoccupation pour les opposants au projet. Ceux-ci redoutent que la haute construction, qui fera face à l’entrée ouest des Commons, vienne faire de l’ombre sur le spatieux espace public et favorise les rafales.

Photo des Commons d'Halifax prise au-dessus de l'intersection de la rue Robie et de Quinpool Road.

Photo des Commons d'Halifax prise au-dessus de l'intersection de la rue Robie et de Quinpool Road.

Photo : Getty Images / nantela

On ne construit pas des édifices en fonction de l’opinion du public, réplique le conseiller Shawn Cleary, qui a voté en faveur de la proposition. Le conseiller qui représente le district West Armdale, qui n’inclut pas le site de la future construction, dit que la demande pour des logements est élevée en ce moment, à Halifax.

Nous amenons de la densité [de population] sur la péninsule, et en particulier sur la rue Quinpool. Je crois que c’est une bonne chose, dit M. Cleary.

Le projet porte le nom de tour Willow Tree, ou « tour du saule ». Il est ainsi nommé en référence au saule, aujourd’hui disparu, s'étant dressé pendant des décennies au coeur de l’intersection à cinq embranchements qui fait face au site du futur édifice. Cette rencontre des rues Robie, Quinpool, Bell et Cogswell est couramment surnommée « intersection Willow Tree » à Halifax.

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Immobilier