•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nord-ouest du N.-B. veut une stratégie en matière de changements climatiques

Adrian Prado
Adrian Prado est spécialiste en environnement et adaptation aux changements climatique pour la Commission de services régionaux Nord-Ouest. Photo: Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche

Être bien préparée pour affronter les changements climatiques : c'est ce que souhaite la Commission de services régionaux Nord-Ouest. L'organisme élabore un plan qui servira de guide pour les municipalités, mais aussi pour les citoyens, dans les années à venir.

Un texte de Kassandra Nadeau-Lamarche

Chaque région du Nouveau-Brunswick tente de trouver des façons de faire face aux changements climatiques, mais la région du Nord-Ouest a voulu en faire un peu plus.

La Commission de services régionaux Nord-Ouest (CSRNO) a donc créé un poste en vue de l’élaboration d’un plan d’action. Ce poste est occupé par Adrian Prado depuis l’automne 2017, qui fait de la CSRNO la seule Commission de services régionaux à avoir une personne dont le travail se concentre uniquement sur la préparation aux changements climatiques.

Se préparer aux conséquences, mais aussi aux avantages

Son travail, dans les prochains mois, sera de documenter les diverses stratégies que la région peut adopter. Selon lui, plusieurs mesures concrètes pourraient ressortir de son travail, notamment en matière d’infrastructures, comme l’utilisation de matériaux plus tolérants aux gels et dégels pour la construction des routes.

Il souhaite également en apprendre plus sur les bienfaits possibles des changements climatiques. Il voudrait en effet pouvoir déterminer comment un réchauffement de la température pourrait prolonger les périodes d’agriculture, et donc améliorer l’économie locale.

Les trois petits cochons

Pour bien illustrer l'importance d'une bonne préparation aux changements climatiques, Adrian Prado aime utiliser le conte traditionnel Les trois petits cochons.

Le loup dans ce cas-ci c’est les changements climatiques. Si on n’est pas adapté au niveau de nos constructions ou même de notre mode de vie, on se retrouve à être la maison de paille ou la maison de branche alors qu’il faut être la maison de briques.

Adrian Prado, spécialiste en environnement et adaptation aux changements climatiques

Un plan dès 2020

Adrian Prado prévoit que la partie du plan concernant la ville d’Edmundston sera prête dès 2020. Le reste du plan devrait être terminé d'ici 2021. La Commission se garde tout de même le droit de le modifier par la suite, au fur et à mesure que les conditions évoluent.

Une partie des mesures proposées sera dirigée vers les municipalités et DSL et l’autre directement vers les citoyens. Adrian Prado croit qu’il est important pour les citoyens d’être aussi impliqués dans les actions à prendre. Il y a de la gestion qui peut être individuelle. Par exemple, pour réduire les risques d’inondation, on peut s’assurer de planter des arbres, d’avoir des bandes riveraines, de respecter une certaine distance des cours d’eau, explique-t-il. En ayant accès à certaines de ces informations, ça pourrait permettre aux citoyens de faire des bons choix.

Nouveau-Brunswick

Changements climatiques