•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accueil triomphal pour Richard Martel au caucus conservateur

Richard Martel serre la main d'Andrew Sheer qui tient un pouce en l'air d'un air triomphal sur une tribune devant les députés qui font une ovation.
Le nouveau député Richard Martel et le chef conservateur Andrew Sheer devant le caucus des députés à Ottawa Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le nouveau député de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, a fait son entrée au caucus du Parti conservateur sous les applaudissements soutenus de ses collègues mercredi matin à Ottawa.

Un texte de Gilles Munger

Il s'agit de la première rencontre de l'ex-entraîneur de hockey avec les députés de son parti depuis son élection lundi.

Richard Martel a remercié son chef, Andrew Sheer, pour l'appui qu'il a reçu lors de la campagne électorale. Pour le nouveau député, la campagne a duré plus de six mois puisqu'il est devenu candidat en décembre.

On a un très bel esprit d'équipe. Je suis très confortable d'être ici avec vous aujourd'hui.

Richard Martel, député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord

Pour sa part, le chef conservateur Andrew Sheer estime que l'élection de Richard Martel constitue un message clair au premier ministre libéral Justin Trudeau. En ce qui a trait au Québec, je peux assurer que ça ne s'arrêtera pas avec l'élection de Richard Martel.  Ce n'est que le début.

Le nom Martel et le chiffre 10 sont imprimés au dos du chandail bleu que le chef remet au nouveau député devant le caucus. Andrew Sheer remet un chandail de hockey au couleur des conservateurs à Richard Martel. Photo : Radio-Canada

Il lui reproche d'enregistrer des déficits et de multiplier les erreurs comme celles de mettre fin aux projets de pipelines Northern Gateway et Énergie Est et de forcer les contribuables à payer 4 milliards de dollars pour le projet Transmountain.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale