•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins d'alcool, mais beaucoup de cellulaires au volant dans l'Est

Une personne tenant un téléphone cellulaire au volant.
La moitié des infractions données au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine ont été données dans le KRTB. Photo: iStock
Radio-Canada

Le nombre d'automobilistes arrêtés pour avoir conduit avec les facultés affaiblies est en baisse au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine en 2017-2018 par rapport aux trois dernières années.

Selon le dernier bilan de la Sûreté du Québec, 517 cas d'alcool au volant ont été recensés.

C'est une baisse de 97 par rapport aux trois années précédentes. C'est une tendance à la baisse que l'on remarque un peu partout au Québec.

Claude Doiron, sergent de la Sûreté du Québec

Le sergent Doiron affirme qu'il est probable cependant, avec la légalisation du cannabis, que les infractions pour conduite avec facultés affaiblies augmentent. Il rappelle toutefois que même si la légalisation est en voie de se concrétiser, la possession simple de marijuana demeure interdite.

Cellulaire au volant : la moitié des infractions dans le KRTB

Par ailleurs, plus de 300 constats infractions pour cellulaire au volant ont été donnés l'an dernier dans la région de Kamouraska-Rivière-du-Loup-Témiscouata-Les Basques, ce qui représente la moitié de toutes les contraventions données au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

En mai dernier, Québec a augmenté le montant des amendes pour cellulaire au volant. Elles varient maintenant entre 300 $ à 600 $ pour les automobilistes et de 80 $ à 100 $ pour les cyclistes, ce qui pourrait faire baisser le nombre d'infractions l'an prochain.

Selon le dernier bilan de la Sûreté du Québec (SQ), 27 collisions mortelles ont eu lieu sur nos routes, alors que la moyenne des trois dernières années s'établit à 26.

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers