•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec suspend des coupes forestières sur l'île d'Anticosti

L'île d'Anticosti

L'île d'Anticosti

Radio-Canada

Sur l'île d'Anticosti, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs suspend les coupes forestières sur le territoire où vivent les résidents et dans le secteur de la pourvoirie du lac Geneviève.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau et d'Émile Duchesne

Les coupes forestières auront plutôt lieu vers le centre de l'île et sur le territoire de la Sépaq dans les prochains mois.

Par communiqué, le ministère de la des Forêts, de la Faune et des Parcs, précise que « l'entretien des exclos se trouvant dans l'ouest de l'île sera maintenu, ainsi que les activités liées à leur reboisement et à leur démantèlement. »

Exclos: Espace entouré d'une clôture afin d'en empêcher l'accès à une ou plusieurs espèces animales, selon l'Office québécois de la langue française

La Municipalité de L'Île-d'Anticosti précise que cette décision survient après la rencontre que le maire John Pineault a eue avec le ministre Luc Blanchette, la semaine dernière. Cette interdiction répond aux demandes de ceux qui attribuent la baisse nombre de chevreuils sur l'île aux coupes forestières.

Le maire d'Anticosti en a profité pour répondre à ceux qui ont remis en question l'ampleur de la baisse du nombre de chevreuils sur l'île après sa demande de moratoire.

« Je fais ma job comme maire, dit John Pineault. Les pourvoyeurs viennent me voir, mes commettants viennent me voir et disent: "regarde là, on n'a vraiment un problème". Les statistiques ne mentent pas. Il y a 5 ans de ça, tu serais venu à l'île passer un séjour de chasse et tu aurais vu environ 15 chevreuils par jour. L'année passée dans l'ouest, ici tu en aurais vu un à trois. »

John Pineault, maire de la municipalité de l'ìle d'Anticosti.

John Pineault, maire de la municipalité de l'ìle d'Anticosti.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le maire John Pineault ne cache pas sa satisfaction d'avoir aussi obtenu la mise sur pied d'une table de concertation en lien avec les coupes forestières sur l'île. « La deuxième affaire que l'on demandait, c'était la mise sur pied d'une véritable table de concertation où les pourvoyeurs peuvent s'asseoir avec les forestiers, les gens du gouvernement et les autres utilisateurs de la forêt et avoir une discussion franche et honnête sur la coupe de bois et les tenants et aboutissants. »

John Pineault déplore toutefois que Solifor, la Société mandataire du gouvernement pour gérer les coupes forestières sur l'île, a décliné l'invitation à prendre part au Forum du futur qui se tiendra à l'île durant la fin de semaine. Durant ce forum, il sera notamment question de foresterie durable.

Selon Patrick McQuilken, conseiller principal aux relations de presse et aux communications au Fonds de Solidarité FTQ, « Solifor a décliné l’invitation reçue puisque personne n’est disponible la fin de semaine de la Fête nationale. »

Avec les informations de François Robert

Côte-Nord

Industrie forestière