•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaidoiries finales pour les meurtres des commis de dépanneur

Karanpal Bhangu et Ricky Cenabre
Karanpal Bhangu âgé de 35 ans et Ricky Cenabre, 41 ans, ont tous deux été abattus dans la nuit du 18 décembre 2015. Photo: CBC
Radio-Canada

Les plaidoiries finales dans le procès de Laylin Delorme, accusé du meurtre de deux commis de dépanneurs Mac's à Edmonton en 2015 ont eu lieu mardi.

Laylin Delorme fait face à deux chefs d'accusation de meurtre au premier degré pour les meurtres de Karanpal Bhangu et de Ricky Cenabre.

Deux autres hommes, Colton Steinhauer et un mineur qui ne peut être nommé sont aussi accusés dans la même affaire. Leur procès doit avoir lieu plus tard cette année.

Un employé de dépanneur peine à ouvrir un coffre-fort situé sous le comptoir de la caisse sous le regard des présumés voleurs.La vidéo de surveillance montre Karanpal Bhangu coopérer avec les voleurs, bien qu’il soit incapable d'ouvrir le coffre-fort Photo : Pièce déposée à la Cour

En décembre 2015, Karanpal Bhangu, 35 ans, travaillait seul la nuit dans un dépanneur Mac’s du quartier Mill Woods quand il a été tué par Laylin Delorme lors d'un braquage. L’accusé a reconnu les faits durant le procès, par l’intermédiaire de son avocat.

Les trois hommes sont accusés d'avoir ensuite braqué un deuxième magasin Mac’s et d'avoir tué le deuxième commis, Ricky Cenabre.

L’avocat de Laylin Delorme, Naeem Rauf, a exhorté le jury à juger son client coupable d'homicides involontaires, plutôt que de meurtres au premier degré.

Selon la défense, la Couronne n’a pas présenté de preuve montrant la planification ou la préméditation. « Il est beaucoup plus probable que ce fut un acte idiot de la part de jeunes hommes stupides », a déclaré Naeem Rauf.

La défense a aussi fait valoir mardi que ce serait Colton Steinhauer qui aurait tiré sur Ricky Cenabre lors du second vol et a demandé au jury d'acquitter Laylin Delorme de ce meurtre.

« Commis de sang-froid et planifiés »

La Couronne a dépeint les crimes comme ayant été « commis de sang-froid et planifiés ».

Le procureur John Watson a soulevé que Laylin Delorme avait apporté une arme lors des deux braquages. « Il s'agissait d'actes planifiés et délibérés », a-t-il déclaré.

La Couronne a aussi tenté de démontrer la planification en disant que l’accusé et ses complices avaient choisi une heure tranquille, la nuit, pour commettre les crimes et qu’ils portaient des masques et des gants.

Les délibérations commencent jeudi.

Alberta

Procès et poursuites